Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 00:00

 

Publié le 10/01/2013  Journal Sud-Ouest
Par éric MEYER

 Face à une société civile de plus en plus réactive et protestataire, les nouveaux dirigeants du PCC lâchent (un peu) de lest .

Meng Jianzhu, en charge des affaires « politiques et légales » a promis de revoir le mode de fonctionnement des camps de rééducation par le travail, créés par Mao Zedong en 1955.

Meng Jianzhu, en charge des affaires « politiques et légales » a promis de revoir le mode de fonctionnement des camps de rééducation par le travail, créés par Mao Zedong en 1955. (arch. afp)

À PÉKIN

Chef suprême de la Chine depuis octobre, Xi Jinping a fait la promesse télévisée de tout changer, et d'éradiquer notamment la corruption qui fait rage parmi les hauts cadres. Mais les privilégiés ne se laissent pas aisément déposséder de leurs droits… La nouvelle équipe dirigeante du Parti communiste chinois (PCC) est à peine installée que l'on voit déjà s'entremêler les volontés réformistes et les réflexes autoritaires.

Le 1er janvier, le journal cantonais « Week-End du Sud » prétendait présenter ses vœux aux lecteurs, et l'espoir de plus de démocratie : l'éditorial fut grossièrement caviardé par le responsable de la censure dans la province du Guangdong qui a converti ces vœux en flagorneries au nouveau leader pékinois. Cela a provoqué la révolte immédiate de la rédaction, le journal étant l'un des phares des médias libertaires en Chine. Les journalistes ont exigé des excuses et se sont mis en grève pour imposer la fin de la censure, incroyablement sévère. Toutes les heures, sont émises les interdictions et les obligations de publication.

Alerte sur le Net

À cette inféodation, le pouvoir tient comme à la prunelle de ses yeux : il garde frais dans sa mémoire le printemps de 1989, débuté par la fronde d'un journal le « World Economic Herald », fermé depuis.

Ainsi, le secrétaire provincial Hu Chunhua, étoile montante du PCC, s'est rendu à la rédaction pour tenter de désamorcer le conflit. En cas de poursuite de la grève, a-t-il alors menacé, le journal serait accusé de collusion avec l'étranger, rendant les responsables passibles de longues années en prison pour subversion. En revanche, Hu Chunhua a promis aux grévistes qui stopperaient tout de suite le mouvement qu'ils ne seraient pas punis, et que le responsable du caviardage serait écarté dans quelques mois. Inutile de dire que son initiative, au départ, était celle des conservateurs durs.

La menace a porté ses fruits : hier matin, le journal fonctionnait normalement. Mais des centaines de milliers de personnes ont soutenu la rédaction par e-mail. L'affaire est donc loin d'être enterrée…

Indépendance des juges

L'éditeur du « Beijing News », à Pékin, a également démissionné pour protester contre l'imposition d'un éditorial identique, et toute la rédaction refuse de signer les articles, pour bien indiquer aux lecteurs que les textes ne sont pas d'eux. Clairement, la Chine des gratte-papier, comme celle des lecteurs, ne supportent plus l'interférence des propagandistes.

Par ailleurs, une autre affaire secoue le pays. Meng Jianzhu, ex-ministre de la Police, aujourd'hui en charge des affaires « politiques et légales », a émis lundi des propositions de réformes d'une audace sans précédent. L'une vise à imposer l'indépendance des juges : Meng dénonce les « comités juridiques » auprès des tribunaux, qui fixent d'avance les verdicts et les imposent aux juges, souvent après avoir reçu un bakchich d'une des parties.

Surtout, Meng a annoncé la disparition des camps de rééducation par le travail, dits « laojiao », création de Mao Zedong en 1955. Aujourd'hui, 160 000 petits délinquants sont emprisonnés dans 320 camps. Certains y restent jusqu'à quatre ans, sans être jugés.

Ce travail gratuit reste très apprécié les provinces. Cela explique peut-être pourquoi, moins d'une heure après cette annonce, le pouvoir se contentait de faire la promesse, plus vague, de réviser ces camps de rééducation. La Chine est donc aujourd'hui sur le fil du rasoir, écartelée entre deux forces antagonistes. Si les camps de travail disparaissent, cela marquera un tournant : ce sera la plus forte concession en faveur des droits de l'homme en Chine depuis trente ans. Dans le cas inverse, Xi Jinping perdra le bénéfice du doute, et l'espoir soulevé par son arrivée se dissipera.

Une chose en tout cas semble certaine : à bout de patience, cette société n'attendra pas dix ans, comme elle vient de le faire sous l'ère de l'ex-président Hu Jintao, pour manifester son désaccord au régime, si ce dernier choisit la voie de l'autisme autoritaire.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

t>