Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 00:00

Chine : projet de recherches sur les origines de la civilisation  chinoise

La première phase du projet  de recherches sur les origines de la civilisation chinoise vient d'être approuvée par des spécialistes chinois. 

A cette occasion, Wang Wei, l'un des responsables du projet de  recherches et directeur de l'Institut de Recherches archéologiques de l'Académie des Sciences sociales de Chine, a présenté les  résultats de la première phase.

La première phase du projet a tracé les grands traits du  paysage social entre 2 500 et 1 500 ans avant J.-C., soit avant et au début des dynasties des Xia (21e siècle - 16e siècle avant J.-C. ) et des Shang (16e siècle - 11e siècle avant J.-C.).. 

Durant la première phase du projet, six  grands sites de villes antiques ont été particulièrement étudiés : les ruines de Xipo à Lingbao, de Wangchenggang à Dengfeng, de Xinzhai à Ximi, d'Elitou à Yansi et de Dashigu à Zhengzhou, dans  le Henan, ainsi que celles de Taosi à Xiangfen dans le Shanxi. 

Ce projet de recherches qui sera bientôt lancé est un important projet scientifique et technologique du 11e plan quinquennal (2006- 2010). Plus de 1 000 spécialistes et savants y participeront pour trouver les origines de la civilisation  chinoise et en retracer l'évolution. 

Entre 2006 et 2010, ce projet de recherches  aura pour but d'étudier la civilisation entre 4 000 et 770 avant J. -C. Il couvrira les régions des cours supérieur, moyen et  inférieur du Yangtsé et du fleuve Jaune, les bassins de la rivière Huaihe (centre) et les bassins du fleuve Liaohe (nord). 

Il s'intéressera à la société (classes, droits), aux  équipements (technologies de production, productivité), à l'esprit (esthétique, art, idées), etc... 

Après le 11e plan quinquennal, le projet de recherches durera  encore cinq ans.  

Ce projet de recherches est le seul du genre dans le monde  entier puisque des scientifiques de diverses disciplines  déploieront leurs efforts en commun pour cette étude.  

D'ici dix ans, on pourra dessiner à grands traits les idées sur l'état embryonnaire, la période de formation et de développement  de la civilisation chinoise.  

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 00:00

Un psychologue chinois estime que les écoles devraient encourager la consommation de chewing gum

Mâcher un chewing gum pendant  le cours pourrait ne plus être passible de punition, car bien que  les chewing gums soient interdits dans les salles de classes  chinoises, la Société chinoise de Psychologie vient de publier un rapport affirmant que cela favorise la concentration. 

 "Cela permet en effet d'augmenter de 28 % le nombre de globules rouges dans le cerveau", souligne Mei Jian, expert de cette  société de psychologie, en s'appuyant sur les résultats des  recherches menées par l'université japonaise de Kyushu. 

Il a également rappelé que dans certains pays, les écoles  distribuent des chewing gums aux élèves avant les examens pour les aider à évacuer le stress et que les athlètes les consomment  également pour les mêmes raisons. 

Une étude co-réalisée par la Société chinoise de Psychologie et  le Comité chinois pour la Jeunesse avait permis de montrer que  seulement 39,7 % des élèves interrogés pouvaient accorder plus de  30 minutes d'attention à leur professeur pendant un cours.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 00:00

Protection du patrimoine culturel du grand canal Beijing-Hangzhou

Le gouvernement de la ville de  Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, en Chine orientale, a décidé d'aménager une zone s'étendant de chaque côté de la  section Hangzhou du grand canal Beijing-Hangzhou. 

Cette décision doit permettre de protéger le patrimoine  culturel que représente ce grand canal. 

Cette décision interdit de démolir et de transformer sans  autorisation d'anciennes architectures vieilles de plus de 50 ans. Des habitants qui vivent depuis des générations sur les deux rives du grand canal pourront y rester. Le gouvernement a promis  d'améliorer l'aménagement intérieur de leurs lieux de vie pour  protéger les traditions populaires du grand canal. S'ils veulent  s'installer ailleurs, le gouvernement municipal leur a accordé une assistance financière selon des mesures politiques concernées. 

Les ponts de Gongchen et de Guangji sont des témoins de  l'histoire du grand canal. Des greniers comme celui de Fuyi  rappellent la prospérité du transport fluvial du grain sur ce grand canal. Les quais et les ports abandonnés, sur la section de  Hangzhou de ce grand canal, même en ruines, font partie du  patrimoine et la ville s'efforcera de les protéger. 

Le gouvernement municipal de Hangzhou a décidé d'investir 20  milliards de yuans dans le projet d'inscription du grand canal  Beijing-Hangzhou sur la liste du patrimoine culturel mondial et  dans la protection de l'environnement écologique des deux rives  de ce canal.  

Le gouvernement municipal projette de construire le Musée du  Grand Canal de Chine, deux places culturelles, trois parcs ainsi  que des sites sur les deux rives du grand canal.   

Le grand canal Beijing-Hangzhou s'étend sur 1 794 km de long  entre la banlieue de Beijing, capitale chinoise (nord), et la  ville de Hangzhou au sud.  

Ce grand canal qui traverse les municipalités de Beijing et de  Tianjin et les provinces du Hebei, du Shandong, du Jiangsu et du  Zhejiang, reste de nos jours une importante voie de navigation  fluviale en Chine. Il est relié avec la rivière de Haihe, le  fleuve Jaune, la rivière Huaihe, le Yangtsé et le fleuve  Qiantangjiang. 

Il est une grande artère de communication entre le sud et le  nord et est actuellement le plus long cours d'eau artificiel du  monde. 

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 00:00

Hangzhou : le parc national du marécage de Xixi

Situé à l'ouest de la ville de Hangzhou, province du Zhejiang, et couvrant une superficie de 10 km, le parc national du marécage de Xixi comporte un volet culturel qui s'ajoute à ses caractéristiques de marécage urbain. Doté des capacités de retenue et de purification des eaux, de prévention de l'assèchement, d'adaptation aux changements climatiques et de maintien de la biodiversité, l'écosystème de marécage est baptisé « rein de la Terre » par les scientifiques. Offrant une grande variété de plantes, Xixi est également réputé pour ses 89 espèces d'oiseaux; c'est 50 % du total des espèces oiseaux de Hangzhou.

Depuis les années 1980, le marécage de Xixi s'est peu à peu rétréci à cause de l'activité humaine, dont l'urbanisation. De 2002 à 2007, la mairie de Hangzhou aura investi 40 milliards de yuans dans le projet global de protection du marécage de Xixi afin de lui redonner son bel aspect d'antan.

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2006 7 12 /11 /novembre /2006 00:00

La Chine met en place le paiement forfaitaire de royalties dans les bars karaokés

Les bars karaokés dans les  villes chinoises devront payer 12 yuans (1,18euro) par jour et par salon de royalties aux compositeurs et artistes de musique,  selon une nouvelle réglementation mis en place par  l'Administration d'Etat du droit d'auteur. 

Un communiqué sur le site de l'administration dit que les  royalties devraient d'abord être collectées à Beijing, Shanghai et Guangzhou à titre d'essai. La pratique s'étendra régulièrement  pour couvrir d'autres villes avec un tarif de redevance variant  selon les conditions économiques locales. 

Cette nouvelle mesure fait partie de celles prises par la  Chine pour améliorer la protection du droit d'auteur en réponse à  l'augmentation de la pression et pour encourager l'innovation. 

La China Audio and Vidéo Association a été désignée comme  agent temporaire pour collecter les royalties sur les musiques  jouées dans les karaokés. 

La taille des bars karaokés en Chine va généralement de  quelques salons à plus de 100 salons. Le nombre de chansons  différentes proposées dans les bars est estiméà au moins 50 000.  

Si cela pouvait calmer les "vocations" de certains,  non seulement ils ne casseraient pas leurs tirelires et de plus ils ne nous casseraient plus les oreilles. Prenons acte.

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 00:00

De grands changements dans des villes du Tibet

Depuis plus de 50 ans, de grands changements sont intervenus dans des villes de la région autonome  du Tibet, en Chine du sud-ouest.  

Lors de la Libération pacifique du Tibet en 1951, Lhasa,  capitale du Tibet, n'était qu'une zone d'habitation couvrant une  superficie de moins de 3 km2 et comptant à peine plus de 20 000 habitants. La seule et unique avenue, l'avenue Balang, faisait 1  km de long. En 1951, il n'y avait aucune installation urbaine ni  route asphaltée dans la ville de Lhasa.  

Depuis, cette ville a connu un développement rapide dans divers domaines. Aujourd'hui, la ville de Lhasa compte sept districts et  un arrondissement, et une population de 474 500 personnes dont 140 000 se trouvent dans la zone urbaine. 

Plus de 30 nationalités vivent dans la ville de Lhasa dont 87 % de Tibétains. La superficie de Lhasa à été multipliée par 18 par  rapport à 1951. Le kilométrage des routes urbaines est de 241 km.  Un habitant sur 23 habitants y a sa propre voiture. C'est cinq  fois la moyenne nationale. 

Aujourd'hui, Lhasa abrite des universités, des musées, des rues piétonnes, des piscines, etc. On y peut acheter tous les articles  à la mode. 

La ville de Lhasa est l'une des 24 premières villes classées  historiques et culturelles par le Conseil des Affaires d'Etat ( gouvernement central). Le Palais Potala et le Palais de Norbuglinkha, inscrits sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'UNESCO, attirent beaucoup de touristes chinois et étrangers. 

Le chemin de fer Qinghai-Tibet, ouvert au trafic le 1er juillet dernier, a accéléré le développement touristique de Lhasa. Chaque  jour, quelque 4 000 personnes prennent le train pour visiter le  Tibet. La gare de Lhasa, qui se trouve en banlieue, fait désormais partie du paysage.  

La ville de Xigaze, dans le sud-ouest du Tibet, est à plus de  270 km de Lhasa. Préfecture voisine de l'Inde, du Népal et du  Bhoutan, elle est la zone la plus peuplée du Tibet et une importante base agricole et d'élevage. 

Xigaze est la deuxième plus grande ville du Tibet. Il y a 20  ans, elle ne s'étendait que sur une superficie de 2 km2, contre 24, 2 km2 aujourd'hui.  

Depuis l'ouverture du chemin de fer Qinghai-Tibet, Xigaze a  accueilli 3 500 touristes par jour. 

Le bourg du Premier août (Bayi), dans le sud-est du Tibet, est  le chef-lieu de la préfecture de Nyingchi, à 400 km de la ville de Lhasa. Il y a dix ans, il n'y avait rien. C'est aujourd'hui une petite ville de plateau. 

Ces 50 dernières années et surtout après la réforme et  l'ouverture sur l'extérieur, le bourg du Premier Août a connu un  développement rapide dans divers domaines. 

Avec l'aide des provinces de l'arrière-pays, de gros  investissements ont été placés dans la construction  d'infrastructures de ce bourg. Y ont été construits des routes,  des usines, des bâtiments modernes, des entreprises rurales, des  sociétés de transformation, ainsi qu'un centre d'exposition  culturelle, un centre de la culture et de l'art, un dispensaire  pour femmes et enfants, la Place de Shenzhen, des habitations,  l'Institut de l'agriculture et de l'élevage du Tibet, des écoles  primaires et secondaires, des bars, des librairies, une poste, un  centre commercial et un office de tourisme. 

Aujourd'hui, ce bourg couvre une superficie de 5 km2 et il est  devenu un centre de distribution des marchandises de l'est du  Tibet. On y peut goûter différentes cuisines locales chinoises. 

En 2010, la zone urbaine du bourg du Premier Août fera 8 km2.  Le bourg deviendra un centre d'agriculture écologique,  d'exploitation des ressources naturelles et du tourisme de la  région autonome du Tibet. 

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 00:00

L'introduction du blé a entraîné une révolution de l'agriculture en Chine septentrionale

 

 

Le blé qui se trouvait à  l'origine en Asie de l'Ouest a été introduit il y a 4 500 ans dans la région de la Chine centrale, suscitant ainsi une révolution  fondamentale dans l'agriculture de la Chine septentrionale, selon  une étude de la première phase du projet de recherches sur les  origines de la civilisation chinoise qui est en cours en Chine. 

 

Grâce à l'introduction du blé, la Chine centrale a jeté une  base solide pour qu'elle soit, pendant une longue période, le  centre politique, culturel et économique de la Chine de l'époque.  

 

 Les caractéristiques et le développement de la culture agricole de la Chine centrale constituent les premiers thèmes de recherches du projet. Les scientifiques chinois ont mené des expertises et des analyses sur des semences de plantes  précieuses découvertes dans les fouilles des ruines archéologiques de Taosi à Xiangfen dans le Shanxi, de Xinzhai à Mixi, de Elitou à Yansi et de Dashigu à Zhengzhou, dans le Henan. 

 

Entre 2 500 ans et 1 500 avant J.-C., après les expertises et  les analyses, les caractéristiques de la production de la culture  agricole de la Chine centrale étaient les suivantes : les variétés de millet furent les principales céréales, soit l'agriculture  traditionnelle non irriguée en Chine septentrionale. 

 

En plus du millet, le riz était devenu l'une des importantes  cultures agricoles de la Chine centrale durant la période de la  civilisation de Longshan (2 500 ans et 2 000 ans avant J.-C.), a-t- il ajouté. Lord de la période d'Elitou, la dimension et la  position de la culture du riz dans la vie des hommes était sans  précédent. Le blé a commencé à être introduit dans la région centrale de la Chine. 

 

 Au début de la dynastie des Shang (16e siècle - 11e siècle  avant J.-C.), la place du riz a connu une baisse relative, mais la place de la culture du blé a enregistré une élévation. La hausse  de la place du blé dans la production agricole a marqué que le  changement radical du système des cultures non irriguées était  arrivé en Chine septentrionale. 

 

Le blé qui constitue une meilleure culture céréalière non  irriguée a remplacé d'anciennes cultures céréalières dont le  millet. Le système de la culture agricole a été transféré vers la culture du blé en Chine centrale. 

 

Le remplacement du millet par le blé a été considéré comme une  révolution agricole dans la Chine septentrionale. Le  blé constitue une culture de haut rendement et a permis à la Chine septentrionale d'élever la capacité de la culture des terres.  Grâce au blé, les régions de l'agriculture non irriguée ayant  comme centre les cours moyen et inférieur du fleuve Jaune avaient  la capacité de production et la puissance économique enregistrées  auparavant dans les régions de la Chine méridionale ayant comme  centre les cours moyen et inférieur du Yangtsé et cultivant le riz. C'était une des raisons pour laquelle la Chine centrale est  devenue pendant une longue période le centre politique, culturel  et économique du pays. 

 

Le développement de l'économie sociale sera la cause principale de l'apparition de l'Etat et de la la société civilisée. Entre 2  500 ans et 1 500 ans avant J.-C., l'agriculture constituait le premier secteur de la production.  

 

La première phase du projet de recherches sur les origines de  la civilisation chinoise vient d'être approuvée par des  spécialistes chinois.  

 

 

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 00:00

Construction d'une centrale éolienne en Chine

Une centrale éolienne vient  d'être mis en chantier dans la province du Gansu, en Chine du nord- ouest, selon une source informée. 

Cette centrale dont la puissance installée des générateurs est  de 100 000 kW constitue la plus grand du genre en Chine. A la fin  de cette année, le premier groupe des générateurs sera mis en  production. Tous les générateurs seront mis en opération début  2008.  

Cette centrale éolienne dont les investissements sont estimés à 772,27 millions de yuans pourra produire 325,9 millions de kWh par an.   Les ressources éoliennes, très riches en Chine, sont estimées à  un milliard de kW. En 2010, dernière année du 11ème plan  quinquennal, la puissance installée des générateurs sera de cinq  millions de kW en Chine. La Chine a déjà construit 44 centrales  éoliennes. 

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 08:45

Un zoo chinois en difficulté vend la viande de ses crocodiles

 

Un zoo chinois en est réduit à vendre ses crocodiles sous forme de viande, à 21 euros le kilo, pour assurer ses fins de mois.

 

Accueillant plus de 3.000 crocodiles, le zoo de Nantai, situé sur l'île de Hainan, dans le sud de la Chine, s'est lancé dans cette activité la semaine dernière, a expliqué son directeur Zheng Yi. "Pour l'instant, nous avons vendu de la viande de seulement un ou deux crocodiles par jour".

 

"S'il existe un marché, nous prévoyons de vendre 2.000 crocodiles de cette manière", a ajouté le directeur, assurant que "la viande est totalement sûre".

 

Selon lui, le zoo a été obligé de recourir à cette extrémité pour survivre

 

 En espérant que votre entreprise n'est pas en difficulté...................

 

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 00:00

La pollution du fleuve Yangtsé empire

 Selon un nouveau rapport publié par  la Commission des eaux du fleuve Yangtsé, la pollution s'est  aggravée au cours des 10 dernières années, des milliards de tonnes de déchets continuant d'être versés dans le plus long fleuve du  pays.  

Le rapport, intitulé " Maintien de la santé du fleuve Yangtsé  et Développement des relations harmonieuses entre l'homme et l'eau ", a révélé que certaines sections du fleuve étaient "très gravement polluées". 

Selon l'analyse de la commission, fin 2005, 72,5% des examens  de la qualité de l'eau le long du fleuve et de ses affluents  répondaient au niveau 3 qui exige le traitement de l'eau pour la rendre potable. 

Mais 27,5% des examens, contre moins de 20% en 1998, montrent  que l'eau polluée ne peut plus être bue même après le traitement.  

Les principales sections polluées sont près des villes côtières.

L'année dernière, 30 milliards de tonnes d'eaux usées ont été  déversées dans le fleuve, 50% de plus qu'en 1998. 

Le  gouvernement chinois a voté une loi limitant le déversement des eaux polluées et  prendre six mesures d'ensemble pour  réduire le déversement des polluants.  

 

 

 

Partager cet article

Repost0
t>