Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 16:47

"Le Chien jaune de Mongolie"

Synopsis

Nansal, une gamine de six ans, est l'aînée d'une famille de nomades du Nord de la Mongolie. Un jour, elle ramène chez elle un chien abandonné, mais son père pense qu'il va leur porter malheur et veut qu'elle s'en débarrasse.
Nansal tente de le cacher, mais le jour où la famille déménage, elle doit abandonner le chien

   La Mongolie en chiffres 

 La Mongolie a acquis son indépendance en 1921, elle compte 2 751 314 habitants pour une superficie totale de 1 566 500 km2. 90 % des habitants sont bouddhistes. Le relief privilégie le désert et les steppes. En dehors de la capitale Ulaanbatar, qui héberge plus de 800 000 habitants, la population est éparse, vivant pour la plupart de l'agriculture. De très nombreux Mongols sont nomades

  

 Le mode de vie nomade

En Mongolie la population nomade voyage en fonction des pâturages servant à nourrir le bétail. Chevaux, chèvres ou moutons sont donc des animaux essentiels à la survie des nomades, pour se vêtir, se nourrir ou se chauffer. Les nomades habitent la yourte, tente montée sur une base en bois, dans laquelle on peut trouver une cheminée et un petit autel rendant hommage aux ancêtres. La réalisatrice Byambasuren Davaa connaît les coutumes des populations nomades du Nord-Ouest de la Mongolie, où elle passait ses vacances d'été, et où sa mère et sa grand-mère vivaient. Tourner son film dans cette région lui est donc très personnel, et elle a pris grand soin de refléter dans le détail la vie quotidienne des nomades, mettant donc à contribution la population de la région.

 

L'homme moderne et le nomade

Byambasuren Davaa tente d'expliquer dans son film le fossé qu'il peut exister entre le mode de vie des nomades et celui des sociétés industrialisées. "La Mongolie est une terre qui change et son peuple doit changer à son tour", explique-t-elle. Le film soulève donc ces interrogations: "Pour moi, les thèmes principaux du film sont les suivants: Dans quelles croyances, selon quelles valeurs éduque-t-on les enfants aujourd'hui? La tradition et la modernisation peuvent-elles cohabiter?Que signifie la 'vie moderne' lorsque l'on vit en nomade. La réalisatrice croit cette réconciliation possible entre les deux mondes:"Lorsque l'héroïne du film rencontre la vieille dame qui lui raconte la légende du 'Chien jaune de Mongolie', c'est le monde des traditions qui transmet son savoir au monde moderne. Je souhaite ardemment que chacun soit suffisamment tolérant et curieux pour apprendre de l'autre. Je veux croire en un monde où traditions et modernité peuvent cohabiter avec respect et ouverture d'esprit."

 

Une petite héroïne

Le film décrit la relation entre la petite Nansa, six ans, et un chien abandonné qu'elle a recueilli. La réalisatrice cherchait une fillette qui puisse convenir au rôle parmi les populations nomades du Nord de la Mongolie. Lorsqu'elle trouva finalement la famille qu'elle avait envie de filmer et en particulier celle qui allait interpréter le rôle de Nansa, les premiers jours furent difficiles. La relation de confiance entre la réalisatrice et sa petite interprète s'est établie progressivement. Elle explique: "J'ai écrit le scénario en janvier 2004, et je suis partie en repérages dès le mois d'avril. Je cherchais une famille de nomades avec deux enfants. Au bout de trois semaines passées à rencontrer diverses familles, j'ai trouvé celle du film, que j'ai choisie car c'était des gens à la fois unis et très ouverts. Il y avait trois enfants, et j'ai eu du mal à me lier avec l'aînée, Nansa, mon héroïne. Elle était timide, sauvage même. C'est l'amour des animaux qui nous a rapprochées".

Entre-deux

Ce long-métrage est une incursion dans un genre assurément naturaliste mais inclassable, à mi-chemin entre la fiction et le documentaire. Le film n'appartient à aucune catégorie précise, il se situe entre le documentaire et la fiction, il s’'adresser autant au coeur et à la perception, qu'au cerveau."

Ce film est d’une grande  force poétique et émotionnelle

 

 

  "Le chien jaune de Mongolie"

  A ne pas manquer : horaires sur : www.cinema-atalante.org  /   www.royal-biarritz.com

Partager cet article

Repost0
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 13:16
« Broken Rhythms » de Trilok Gurtu
Trilok marque avec Broken Rhythms un retour à ses racines. Enregistré dans sa ville natale à Bombay avec la collaboration des Huun Huur Tu, célèbres chanteurs de gorge de Tuvan en Sibérie, le Arke String Quartet, original quatuor à cordes Italien et la participation de Gary Moore à la guitare.
Broken Rhythms est une petite merveille d’inspiration et de poésie.

Percussionniste indien né en 1951. Trilok Gurtu a été initié à la musique traditionnelle de son pays dès son plus jeune âge, d'abord par sa mère, chanteuse, et son grand-père, joueur de sitar. Son parcours international a débuté dans les années 70. On a pu le voir aux côtés d'artistes aussi renommés que Don Cherry, John McLaughlin, Pat Metheny et Jan Garbarek ou au sein du groupe de jazz progressif Oregon. Son style reste caractérisé par la rencontre qu'il a su opérer entre sonorités orientales et occidentales.

Partager cet article

Repost0
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 14:43

LE CHIEN

« fidèle et loyal » 

Le chien est actuellement fort peu considéré en Chine, c’est une bouche inutile, aussi est-il le plus souvent réduit à la condition d’animal errant. Il n’en fut pas toujours ainsi.

De nombreuses histoires célèbrent la sagacité et la loyauté du chien.

On pense que lorsqu’un chien adopte une famille, c’est un signe certain qu’elle s’enrichira. De plus le chien est vigilant et sagace et il se tient, dit-on, à l’écart de tous ceux qui ne sont pas ce qu’ils devraient être.

Bien qu’associé à une heure Yang, le chien est Yin car il commence sa garde à l’orée de la nuit. Il est aussi bénéfique aux deux sexes.Le Chien est né sous le signe de la loyauté mais aussi de l’inquiétude. Il attache une importance au respect des rites, a une très grande honnêteté et un profond sens moral, aussi inspire-t-il confiance à ses aînés. Honnête, actif, travailleur, il peut réussir dans le commerce ; il est entouré de l’estime générale. C’est un lutteur, intelligent et rapide dans ses jugements. Opiniâtre, il sait aussi écouter. Son intuition lui fait deviner le danger, mais, un peu pessimiste, il a tendance à exagérer, d’où son inquiétude. Cette inquiétude et sa lucidité font qu’il n’est pas très heureux en amour en dépit de son caractère chaleureux. Il est ambitieux, dépensier et a la tête « près du bonnet ». S’il ne sait pas dominer son inquiétude, il a peu de chances d’être heureux dans la vie. S’il naît la nuit, il restera toujours inquiet.

est né sous le signe de la mais aussi de l’. Il attache une importance au respect des rites, a une très grande honnêteté et un profond sens moral, aussi inspire-t-il confiance à ses aînés. Honnête, actif, travailleur, il peut réussir dans le commerce ; il est entouré de l’estime générale. C’est un lutteur, intelligent et rapide dans ses jugements. Opiniâtre, il sait aussi écouter. Son intuition lui fait deviner le danger, mais, un peu pessimiste, il a tendance à exagérer, d’où son inquiétude. Cette inquiétude et sa lucidité font qu’il n’est pas très heureux en amour en dépit de son caractère chaleureux. Il est ambitieux, dépensier et a la tête « près du bonnet ». S’il ne sait pas dominer son inquiétude, il a peu de chances d’être heureux dans la vie. S’il naît la nuit, il restera toujours inquiet.

Les femmes de ce signe sont pleines de séduction, mais sont changeantes et aiment le luxe. Un peu bornées, peu patientes, leur destinée ne peut s’améliorer que si elles se corrigent.Le Chien 2006 est un Chien Feu, « un chien chaleureux »

L’écueil est pour lui de se laisser entraîner par sa passion, surtout par son désir de paraître, à une activité un peu superficielle dont il demeure profondément insatisfait. Cela dit, il est populaire et brillant en société, bien que face à une opposition, il puisse se montrer difficile. Il possède un charme intense et bien qu’indépendant de nature , cherche un modèle à imiter. Très volontaire, il triomphe de toutes les difficultés par sa détermination et sa loyauté.Le symbole du Chien 2006 est la terre du toit qui protège des intempéries. C’est le symbole d’un homme qui sait pallier les catastrophes naturelles soit qu’il soit à même des les prévoir, soit surtout de les prévenir en aidant au maintien de l’ordre naturel. Ainsi, un homme politique n’ayant pas pour but son intérêt propre, un avocat défenseur du faible…

est la . C’est le symbole d’un homme qui sait pallier les catastrophes naturelles soit qu’il soit à même des les prévoir, soit surtout de les prévenir en aidant au maintien de l’ordre naturel. Ainsi, un homme politique n’ayant pas pour but son intérêt propre, un avocat défenseur du faible…

Le Chien a de bons rapports avec le Cheval et le Lièvre. Le Tigre a sur lui une bonne influence. Le Dragon l’ignore. Animosité avec le Rat, relations en dents de scie avec la Chèvre.

a de bons rapports avec le Cheval et le Lièvre. Le Tigre a sur lui une bonne influence. Le Dragon l’ignore. Animosité avec le Rat, relations en dents de scie avec la Chèvre.

Influence céleste de l’année 2006 : Tai Yang (grand Yang )

(grand Yang )
est né sous le signe de la mais aussi de l’. Il attache une importance au respect des rites, a une très grande honnêteté et un profond sens moral, aussi inspire-t-il confiance à ses aînés. Honnête, actif, travailleur, il peut réussir dans le commerce ; il est entouré de l’estime générale. C’est un lutteur, intelligent et rapide dans ses jugements. Opiniâtre, il sait aussi écouter. Son intuition lui fait deviner le danger, mais, un peu pessimiste, il a tendance à exagérer, d’où son inquiétude. Cette inquiétude et sa lucidité font qu’il n’est pas très heureux en amour en dépit de son caractère chaleureux. Il est ambitieux, dépensier et a la tête « près du bonnet ». S’il ne sait pas dominer son inquiétude, il a peu de chances d’être heureux dans la vie. S’il naît la nuit, il restera toujours inquiet. est la . C’est le symbole d’un homme qui sait pallier les catastrophes naturelles soit qu’il soit à même des les prévoir, soit surtout de les prévenir en aidant au maintien de l’ordre naturel. Ainsi, un homme politique n’ayant pas pour but son intérêt propre, un avocat défenseur du faible… a de bons rapports avec le Cheval et le Lièvre. Le Tigre a sur lui une bonne influence. Le Dragon l’ignore. Animosité avec le Rat, relations en dents de scie avec la Chèvre. (grand Yang )

Partager cet article

Repost0
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 11:50

Chien

 Ce qu'il faut savoir sur le signe du Chien, par Maître O.

 Loyauté et combat contre l’injustice sont les mantras du chien. Les chiens sont loyaux, fidèles et honnêtes, et collent toujours à leur ferme code d’éthique. Mais le problème c’est qu’ils ne font rarement, si ce n’est jamais, confiance aux autres. Accorder leur confiance leur donne un sentiment d’infériorité.

 Le Chien fait un ami admirable, discret et loyal, de plus il est un excellent auditeur.

 Socialement, le Chien ne voit pas l’intérêt de communiquer avec le monde extérieur ou de ressembler aux autres. C’est la queue basse et lasse, le pas lourd et gêné, et l’œil gris et contraint, qu’il se rend aux fêtes ou aux réunions publiques. C’est son petit monde et les petits tracas de son entourage qui le préoccupent.

 Emotionnellement, le Chien a du mal à rester serein et délicat quand des problèmes importants sont en jeu. Il peut aussi être très lunatique. L’humeur très changeante caractérise sa vie émotionnelle, et le Chien a souvent besoin de s’isoler un temps pour récupérer.

 Pour trouver son partenaire idéal, le Chien doit traverser un véritable chemin du combattant, parsemé d’embûches. La parade amoureuse peut l’amener à des degrés d’anxiété et de nervosité qui réussissent souvent à stresser leur partenaire au maximum.

 Le Chien devrait s’appliquer à contrôler ses inquiétudes irrationnelles. Qu’il respire un bon coup et relâche un peu ses principes trop rigoureux qui exaspèrent souvent la personne aimée au point de l’éloigner.

 Chiffres fétiches

 1, 4, 5, 9, 10, 14, 19, 28, 30, 41, 45 et 54

Partager cet article

Repost0
4 février 2006 6 04 /02 /février /2006 10:20

Jin Xing

 Danseuse et chorégraphe

 Jin Xing, reconnue comme étant la première danseuse et chorégraphe chinoise, était il y a quinze ans encore, colonel dans l’Armée chinoise.

   Consacré à 18 ans, « Meilleur danseur étoile de Chine », Jin Xing a réussi son rêve : se libérer de son enveloppe charnelle masculine pour devenir la femme que lui imposaient son cœur, son esprit et son âme. Une femme qui allait symboliser une nouvelle Chine.

 Jin Xing est désormais reconnue pour des créations telles que « Red and Black » (prix du Ministère de la Culture Chinois en 1998), et « Half Dream » (meilleure chorégraphe au US Dance Festival en 1991). En 1999, elle passe trois mois au « London Dance Umbrella ».

 Enfin, le théâtre comme le cinéma font régulièrement appel à ses talents. Dans Shanghai Tango, Jin Xing présente sa ville comme la danse du même nom : mélange d’affrontements, de passion, d’amour et de séduction. Considérée comme la ville-femme, Shanghai renoue avec le mystère dont elle a été longtemps auréolée et qui est cette fois magnifié.

Partager cet article

Repost0
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 00:00

"Il Faudrait naître vieux, débuter par la sagesse

 puis décider de son destin"

Ana Blandina

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2006 2 31 /01 /janvier /2006 18:04

Qu'est-ce que le nian ? C'est un animal imaginaire qui porte malheur. Quand le nian arrive, les arbres se fanent, les feuilles s'éparpillent et l'herbe ne pousse plus. Dès qu’il est parti, tout ce qui vit se développe et les fleurs s'épanouissent. Comment faire pour que l'animal s'en aille ? On eut l'idée de le chasser par le moyen de pétards, d'où l'usage de tirer des pétards.

 

Selon une légende, il y avait dans l'antiquité un animal étrange et particulièrement féroce avec des cornes sur la tête, nommé nian. L'animal vivait au fond de la mer et mettait pied à terre à la veille du Nouvel An pour dévorer le bétail et les gens. Chaque année, par conséquent, les villageois emmenaient les vieillards et les enfants dans les montagnes désertes pour y fuir la férocité de l'animal.

 

Une veille du Nouvel An, un mendiant âgé arrive au village de Taohua, une canne à la main, un sac à l'épaule, à la barbe blanche et aux yeux brillants. Une vieille dame de l'est du village l'a persuadé de fuir le nian dans les montagnes. Le vieux monsieur éclate de rire, la main à la barbe : "Si Madame me permet de rester une nuit chez vous, je chasserai l'animal".

 

A minuit, le nian entre dans le village. S'apercevant que dans la famille de la vieille dame à l’est du village, des papiers rouges ont été collés à la porte et que la maison est particulièrement éclairée, l’animal se jette sur la maison en poussant un cri sauvage. Près de la porte, tout d’un coup s’élèvent des sons pif ! paf ! dans la cour. Pris de frissons des pieds à la tête, l’animal se sauve à toutes jambes. En effet, le nian a peur du rouge, des flammes et des détonations.

 

Le lendemain, le 1er janvier, les réfugiés sont rentrés au village. Voyant que tout est intact, ils se ruent vers la famille de la vieille dame et ils voient des papiers rouges à la porte, des bouts de bambous qui émettent encore des sons pif ! paf ! dans la cour et quelques bouts de bougies encore en train de brûler dans la maison ...

 

Fous de joie, les villageois changent d’habit et de chapeau pour célébrer l'avènement du bon augure et vont présenter leurs félicitations à leurs parents et amis. L’affaire est rapidement connue dans les villages voisins. On connaît ainsi la façon de chasser le nian.

 

Désormais, une fois à la veille du Nouvel An, toutes les familles collent des papiers rouges parallèles à la porte, tirent des pétards, allument des bougies toute la nuit et restent éveillées jusqu'au lever du soleil. Au petit matin du 1er janvier, on va se souhaiter la bonne année dans les familles.

 

Avec sa diffusion, l'usage a évolué pour devenir la plus grande fête traditionnelle du peuple chinois.

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2006 1 30 /01 /janvier /2006 18:50

Le réveillon
La fête commence la veille comme chez nous par le réveillon. C'est un repas familial très important et tous les membres de la famille essaient de revenir même s'ils sont très loin pour y participer. Si un des membres ne peut vraiment pas venir, on laisse une chaise vide pour lui autour de la table.
On sert toujours certains plats qui portent chance des légumes pour l'intelligence du poulet entier pour la santé et trois sortes de boulettes, poisson, crevettes et viande pour la réussite.
A cette occasion, les enfants reçoivent des enveloppes rouges qui contiennent de l'argent, l'argent de la chance.
On reste debout le plus longtemps possible. Une superstition dit que rester debout toute la nuit permet d'offrir une longue vie à ses parents. Souvent, on triche un peu en se contentant de laisser les lumières allumées.

 

Hommages et vœux
La première chose que l'on fait le Jour de l’An, c'est de rendre hommage aux ancêtres avec des offrandes puis aux dieux. Enfin les plus jeunes membres de la famille présentent leurs respects aux plus âgés. On porte de nouveaux vêtements et on fait des visites à ses parents, à ses amis et à ses voisins pour échanger des vœux (l'échange de vœux vient de la légende du Nian).

 

La danse du Lion
C'est un des évènements les plus spectaculaires des célébrations. Elle a lieu tout le long des deux premiers jours du nouvel an pour apporter de la chance et protéger du mauvais esprit. Deux danseurs acrobatiques vont dans la tête et la queue du lion. La danse ressemble à de la danse acrobatique et à de l'art martial. Pour faire plus d'effet les paupières, la bouche et les oreilles du lion sont mobiles.
Le lion ne danse pas seul. Il est accompagné du bruit des percussions et des pétards. Le moment culminant de la danse, c'est quand le lion dévore un chou vert dont il recrache les feuilles pour garder le paquet rouge caché dedans, action accompagnée d'un crescendo des percussions pour lui donner toute son intensité dramatique.

 

La danse des dragons
Le dragon étant un animal représentant la bravoure, la noblesse et la chance, une danse du dragon fait partie des festivités.
Plusieurs hommes se cachent dans un immense dragon de papier coloré et lui font faire d'impressionnantes acrobaties.
Cette danse est accompagnée du bruit des tambours et des pétards.

 

Du deuxième jour à la fin
Le second jour de l'année, on prie les ancêtres et tous les dieux et on est très gentil avec les chiens.
Le troisième et le quatrième jour, les gendres expriment leur respect à leurs beaux-parents. Et cette nuit là, on doit aller tôt au lit pour ne pas déranger les souris qui marient leurs enfants.
Le cinquième jour, c'est Po Woo, on reste à la maison pour accueillir le dieu de la richesse.
Du sixième au dixième jour, on visite ses amis et on va au temple prier pour la chance et la santé et le septième jour, on mange des nouilles et du poisson cru pour vivre vieux et le neuvième jour, on fait des offrandes à l'empereur de jade.
Du dixième au douzième jour, on invite sa famille et ses amis à dîner et le treizième jours on ne mange que du riz et des feuilles de moutarde.
Le quatorzième jour, on prépare la fête des lanternes qui a lieu le quinzième jour

 

Superstitions
Beaucoup de superstitions sont associées à cette période.
On ne doit pas utiliser de mots grossiers et parler de la mort.
Il ne faut pas balayer le premier jour et les jours suivants, il faut balayer du seuil vers l'intérieur pour ne pas faire sortir la chance et la richesse de la maison (et si on est perfectionniste, on sort les poussières par une fenêtre ou une porte de derrière).Si on casse un plat, il faut immédiatement dire paix tout le long de l'année.
Il faut maintenir des bougies allumées pour attirer la longévité.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 08:13

 

gong he xin xi

(Je vous souhaite une Année de Bonheur)

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2006 6 28 /01 /janvier /2006 23:13

Avez vous remarqué que depuis quelque temps de nouvelles coutumes s’installent en fin d’année ?

Il y a peu, certaines personnes mettaient leurs sapins de Noël prés des fenêtres, donnant ainsi un petit air de fête, puis, les bords de toiture se sont illuminés, scintillants, clignotants parfois. Cette année c’est une multitude de Pères Noël qui sont apparus suspendus aux balcons.

Le 29 janvier, c’est le Nouvel An Chinois, l’année du Chien,  alors……….s’il vous plait, ne vous laissez pas influencer par ces nouvelles modes, ayez pitié de lui, ne suspendez pas votre chien au balcon.

Autrement, que nous réservez vous pour la Saint Valentin et la Fête des  Grands mères…….

Partager cet article

Repost0
t>