Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 13:32

Lieu:

23 rue Gleize, Bayonne. au coin avec la rue Char.

On passe devant l'atelier du chocolat ou le lidl, direction stade Didier Deschamps, sortie 6 de l'autoroute.

Porter maillot de bain et serviette. Chapeau, de quoi boire. 

Limité à 8 personnes par ordre d'inscriptions.

 

 

Cliquer sur les plans pour les agrandir
Cliquer sur les plans pour les agrandir

Cliquer sur les plans pour les agrandir

Partager cet article

Repost0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 10:58

par Naomi Clément (Konbini)

L’estampe Kajikazawa dans la province de Kai d'Hokusai, 1831-1833. (© Musée Guimet/Richard Lambert)

 

L’estampe Kajikazawa dans la province de Kai d'Hokusai, 1831-1833. (© Musée Guimet/Richard Lambert)

Quelques semaines après la fin de son exposition "Kimono, Au bonheur des dames", qui dévoilait pour la première fois en France les plus belles pièces textiles issues la maison Matsuzakaya, le musée Guimet de Paris s’apprête aujourd’hui à nous immerger dans un autre pan majeur de la culture japonaise : les ukiyo-e (les estampes japonaises).

Apparues au XVIIe siècle, ces subtiles illustrations – qui pour la plupart représentent des paysages bucoliques ou immortalisent les mythes ancestraux du Japon – ont inspiré quelques-uns des artistes les plus renommés des XIXe et XXe siècles. Parmi eux, les peintres Monet et Van Gogh (qui possédait à lui seul plus de 400 estampes, aujourd’hui visibles au musée d’Amsterdam), ou encore le maître tatoueur Horiyoshi III, véritable légende vivante de l’irezumi (le tatouage traditionnel japonais).

Trois siècles d’estampes

Désireux de rendre hommage à cet art aussi délicat que fascinant, le musée national des arts asiatiques a mis sur pied une nouvelle exposition : "Paysages japonais : d’Hokusai à Hasui". À travers une soixantaine d’estampes, qui saisissent chacune à leur façon la poésie du passage des saisons ou les lieux célèbres du pays du Soleil-Levant, l’institution nous convie à un voyage contemplatif à travers le temps s'étalant sur près de trois siècles.

En effet, en plus de présenter des œuvres signées des grands maîtres du genre issus de l’époque Edo, à l’instar d’Hokusai (1760-1849), cette nouvelle exposition réunira également des estampes plus modernes, dont celles très graphiques d’Hasui Kawase (1883-1957). L’idée première ? Rendre hommage "à la dimension divine du spectacle de la nature dans le respect d’une harmonie fondamentale entre ses éléments et celle de l’être humain, où comment le rêve et le réel appartiennent à une même vision", comme l’explique si bien le musée. À découvrir dès le 21 juin prochain.

Affiche de l’exposition "Paysages japonais, d’Hokusai à Hasui." (© MNAAG)

Affiche de l’exposition
"Paysages japonais, d’Hokusai à Hasui." (© MNAAG)

L’exposition "Paysages japonais, d’Hokusai à Hasui" s’installera du 21 juin au 2 octobre 2017 au musée Guimet. Plus d’infos sur le site de l’établissement.

 

Partager cet article

Repost0
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 23:01

Partager cet article

Repost0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 18:32

De décennie en décennie, la société chinoise, protéiforme, évolue en permanence. Il en va de même pour sa jeunesse.

A quoi ressemble intérieurement le Chinois de la dernière génération, celui né après l’an 2000, un smartphone à la main  ?

Son aîné des années ‘80 est opiniâtre et discipliné, déterminé à tout  sacrifier pour s’en sortir.
Le jeune né dans les années ‘90,  « enfant roi », est indolent, supportant mal la contradiction faute d’avoir été formé au dialogue et au travail d’équipe. Il est aussi matérialiste, privilégiant l’argent aux rapports humains.

Mais aujourd’hui, par rapport à cette génération Y (1980-1999), l’ado chinois prend un autre visage. Un récent sondage du Centre de recherche sur la jeunesse et l’enfance chinoise auprès de 9320 jeunes dans 10 provinces, dresse un portrait bien différent, avec un « jeu de cartes des valeurs » entièrement rebattu.

Qu’est-ce qui compte le plus dans la vie de ces ados chinois ? En 2005, 54% répondaient « une famille heureuse ». 10 ans plus tard, cette cohorte a augmenté de 5%.

La seconde valeur suprême est « l’amitié », selon 40% des ados en 2005 et 47% en 2015.

À l’inverse, des valeurs telles « contribution à la société » ou « succès professionnel » reculent. Pour les sociologues, cette évolution suit étroitement celle du marché du travail. Dans les années ‘90 sous Zhu Rongji, l’heure était aux réformes incessantes de l’économie de marché –la jeunesse courait vers la carrière, et en tirait récompense salariale, exacerbée par son dynamisme productiviste. Aujourd’hui sous un cadre plus mature, le jeune réalise que cette course au profit, en plus de se charger d’obstacles, ne peut plus porter le sens de la vie. La réalisation de soi, désormais, passe dans les relations interpersonnelles – et le bonheur.

Le Chinois de demain se veut moins « collectif » et plus « individualiste » : seulement 44,5% de ces jeunes sont prêts à sacrifier leur intérêt privé pour l’honneur de leur classe ou de leur collège/lycée—contre 85% qui se déclarent « prêts à travailler dur pour leur propre  entreprise, ou leur pays ». 

Le palmarès des vertus est donc  chamboulé : « l’humilité » qui occupait la 6ème place en 2005, passe au 3ème rang, reléguant des concepts si importants hier, telle « la piété filiale ». La jeunesse de la génération Z ne supporte plus « l’arrogance »—qu’elle voit trop chez certains fils de riches. La « bravoure » et « l’ardeur au travail », également, prennent des rides, relayés par la « responsabilité » et la « coopération ». Autrement dit, gagnent en puissance la confiance en soi et l’attente d’un travail en équipe —des valeurs refondatrices de la Chine de demain.

Selon l’agence pékinoise Boldmoves, le succès, pour les jeunes d’aujourd’hui, consiste à avoir fait une bonne école, être autonome financièrement, et pouvoir faire ce qu’on veut dans la  vie, comme voyager, puis avoir les moyens de payer pour l’éducation de ses futurs enfants et prendre en charge ses vieux parents ! 

70% des jeunes de ce siècle veulent maintenant faire passer « l’environnement » avant « l’économie », et cette conscience « verte » est plus forte dans les campagnes. Enfin, le « patriotisme » lui, reste une valeur inébranlable : près de 93% des jeunes sont fiers d’être Chinois, et 90% satisfaits d’habiter leur pays. Ce qui n’empêche 700.000 d’entre eux d’aller étudier à l’étranger, dont un tiers aux Etats-Unis, qui demeure pour tous le « meiguo » (美国), le beau pays. Ceci, à son tour, explique l’insistance du régime à faire barrage  aux « valeurs occidentales » dans les écoles chinoises.

Partager cet article

Repost0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 20:29

 

Nadine expose

A NE PAS MANQUER:  Vernissage,  vendredi 19 Mai à partir de 19h

Partager cet article

Repost0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 11:38

Partager cet article

Repost0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 09:46

Lundi 8 Mai par beau temps

Haitz Péan étant fermé

deux rendez-vous vous sont proposés aux heures habituelles

Le matin à 10h30 à Ondres

Le soir à 18h30 à Ilbarritz

Plan pour Ondres

Plan pour Ondres

Plan pour Ilbarritz

Plan pour Ilbarritz

Partager cet article

Repost0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 10:13

En 2008, à la mort de sa femme Meitang, Rao Pingru entreprend de conjurer le deuil par l'encre et l'aquarelle en retraçant, in memoriam et en dessin, le destin de sa famille. Dans son appartement shanghaïen, le vieil homme se souvient du sel des jours qu'il a partagés avec Meitang et de leur vie rythmée par les battements d'une Chine en ébullition.  De sa petite enfance à son mariage avec celle qui porte aux lèvres " une touche d'écarlate ", de son engagement militaire lors de la guerre contre le Japon à son internement dans un camp de rééducation où il resta vingt ans, de l'établissement de sa famille à Shanghai à la maladie de son épouse, Rao Pingru restitue dans cette histoire les jours de fête comme les jours difficiles et livre une œuvre qui ne ressemble à aucune autre, une vie dessinée à l'échelle de la Chine.  À chaque page d'un récit à la fois tendre, grave et poétique, la petite et la grande histoire, la voix unique de Rao Pingru et la marche des évolutions politiques du pays se rejoignent, donnant à lire un témoignage fort sur la vie des héros ordinaires de la Chine du siècle passé ainsi qu'une magnifique histoire d'amour.    Tour à tour soldat, comptable et éditeur, RAO Pingru est devenu peintre et écrivain à l'orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d'illustrateur en font un auteur inclassable.

 

En 2008, à la mort de sa femme Meitang, Rao Pingru entreprend de conjurer le deuil par l'encre et l'aquarelle en retraçant, in memoriam et en dessin, le destin de sa famille. Dans son appartement shanghaïen, le vieil homme se souvient du sel des jours qu'il a partagés avec Meitang et de leur vie rythmée par les battements d'une Chine en ébullition.

De sa petite enfance à son mariage avec celle qui porte aux lèvres " une touche d'écarlate ", de son engagement militaire lors de la guerre contre le Japon à son internement dans un camp de rééducation où il resta vingt ans, de l'établissement de sa famille à Shanghai à la maladie de son épouse, Rao Pingru restitue dans cette histoire les jours de fête comme les jours difficiles et livre une œuvre qui ne ressemble à aucune autre, une vie dessinée à l'échelle de la Chine.

À chaque page d'un récit à la fois tendre, grave et poétique, la petite et la grande histoire, la voix unique de Rao Pingru et la marche des évolutions politiques du pays se rejoignent, donnant à lire un témoignage fort sur la vie des héros ordinaires de la Chine du siècle passé ainsi qu'une magnifique histoire d'amour.



Tour à tour soldat, comptable et éditeur, RAO Pingru est devenu peintre et écrivain à l'orée de ses quatre-vingt-dix ans. Sa sagesse, son style simple et vif, son talent d'illustrateur en font un auteur inclassable.

 

Lecture: "Notre histoire. Pingru et Meitang"
Lecture: "Notre histoire. Pingru et Meitang"
Lecture: "Notre histoire. Pingru et Meitang"
Lecture: "Notre histoire. Pingru et Meitang"

Partager cet article

Repost0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 09:19
Les places sont limitées, pour des raisons de réservation de l'hébergement, inscrivez-vous rapidement auprès de Maité en cours, ou par mail ou téléphone. Merci.

Les places sont limitées, pour des raisons de réservation de l'hébergement, inscrivez-vous rapidement auprès de Maité en cours, ou par mail ou téléphone. Merci.

Partager cet article

Repost0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 17:44

Pendant ces vacances, pourquoi ne pas se retrouver pour

pratiquer ensemblepas de professeur, pas de référent,

juste ensemble.

le mardi à 12h et le jeudi à 10h

Seulement par beau temps au fronton ou sur l'espace vert d'Haitz Péan.

Partager cet article

Repost0
t>