Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 00:00
Grottes de Yungang

Les grottes de Yungang  云冈石窟 (yúngāng shíkū) sont situées près de Datong, dans la région du Shanxi, en Chine.  Elles font partie des plus célèbres et anciens sites présentant des sculptures de l'art rupestre bouddhique et ont été confectionnées aux Ve et VIe siècles. 

Présentation

Les grottes de Yungang étaient autrefois appelées les grottes de Wuzhoushan. Elles sont bâties au pied de la montagne Wuzhou, située à l'ouest de la ville de Datong, dont elle est séparée par une distance de 16 km. Elles s'étendent sur un périmètre de 1 km environ et se présentent sur la façade est/ouest.

Les grottes de Yungang sont estimées au nombre de 252 et on peut y découvrir pas moins de 51 000 statues. L'origine de ces cavités directement sculptées au creux de la montagne, remonte à plus de 1500 ans. Les entrées de ces grottes étaient auparavant protégées par des temples en bois mais ceux ci ont subi plusieurs incendies qui ont contribué à leur destruction. On a ensuite procédé à leur rénovation mais les temples ont de nouveau subi une nouvelle période de destruction. Actuellement, il ne reste plus que trois temples faits de bois qui protègent l'entrée des grottes. Le reste des cavités ne sont plus protégées et leurs entrées donnent directement sur l'extérieur.

La taille des sculptures bouddhiques qui ornent ces cavités est très diversifiée. Certaines sculptures on une taille variant entre 10 et 30 mètres de haut alors qu'on peut en trouver qui ne mesurent que quelques centimètres. A l'origine, la plupart des sculptures étaient peintes mais seulement quelques statues présentent actuellement des traces de peinture. La détérioration des couches de peinture a été provoquée par le temps et la lumière.

Les formes des grottes sont un mélange de l'art traditionnel chinois avec des styles découlant d'autres pays. En effet, on y retrouve des influences du style helléniste qui a parcouru toute la Perse et est arrivé dans la région de Gandhara situé dans la partie nord de l'Inde, via la fameuse Route de la soie.

Historique

La ville de Datong, anciennement appelée Pingcheng, était entre l'an 398 et 494, la capitale du royaume des Wei, situé dans la partie nord de la Chine. La cité est ensuite devenue au sein du royaume le centre névralgique sur le plan politique, économique et culturel. Durant presque une trentaine d'années, soit jusqu'en 523, la ville de Datong conserva son rôle majeur dans le royaume. Son déclin et son abandon furent provoqués par une révolte.

Il a fallu environ 65 ans pour réaliser les sculptures ornant les grottes de Yungang, le début des travaux ayant commencé en 460 pour s'achever en 525. Cette époque est une période faste pour l'évolution de l'art rupestre bouddhique dans le royaume de la dynastie Wei. L'épanouissement du bouddhisme a pu se développer lors de l'accession au trône du premier empereur ; Le moine Tan Yao s'attela alors à commencer les travaux des Cinq Grottes. Ces cavités sont prises comme point de référence principal pour le développement de l'art bouddhique dans la Chine du nord. La cour impériale appuyait ce projet de construction degrottes de Yungang.

En l'an 525, les travaux étaient presque arrivés à leur terme, mais des moines et des officiers de rang inférieur persistèrent à creuser des cavités afin d'y sculpter des statues. Afin de protéger les grottes de Yungang, des constructions faites de cabanes en bois furent bâties en face des cavités. Ces monuments en bois reposaient sur des piliers de forme octogonale et chacun était décoré par des dizaines de dessins représentant Bouddha. Les grottes furent ainsi assimilées à des temples. Une guerre qui se produisit en 1122 contribua à la destruction de ces derniers.

Les grottes de Yungang ont été ajoutées au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2001.

Périodes de construction

Les grottes ont été réalisées durant trois périodes distinctes que sont la période ancienne de 460 à 465, la période moyenne de 471 à 494 et la période récente de 494 à 525.

Les cavités bâties durant la période ancienne, composées de 5 salles principales, sont tellement simples que ce caractère les rend sublimes. Les travaux lors de leur élaboration ont été dirigés par le moine Tan Yao dont elles ont gardé le nom. Des statues dont la hauteur se situe entre 13 et 15 mètres ont été disposées dans des grottes aux dimensions spectaculaires, qui ont été creusées afin de les contenir. L'ensemble se présente sous la forme d'un U et le plafond en forme de voûte fait penser aux toits de chaume des constructions datant de l'Inde ancienne. Une porte et une fenêtre complètent la structure de chacune des grottes. La partie au centre des grottes est ornée des figures les plus imposantes alors que les façades à l'extérieur comportent des cavités ornées de milliers de statues bouddhiques. C'est le plus important ensemble de grottes parmi celles qui se trouvent sur le site de Yungang. Quatre groupes de cavités jumelées et un autre ensemble composé de grottes triples ont aussi été construits sur le site de Yungang. Une évolution rapide du style Han s'est produite durant cette époque, des thèmes différents de ceux utilisés fréquemment furent alors introduits en plus de statues présentant des combinaisons différentes.

Les grottes de la période récente se situent dans la vallée du temple du Roi Dragon. La période de 494 à 525 a vu la construction de plus de 200 grottes et niches qui sont moins imposantes que les grottes citées précédemment. En effet, les cavités de la période récente se présentent entre la moyenne et la petite taille, avec des formes non régulières ou complexes. Les portes des cavités sont ornées de décors sculptés dans la falaise même.

Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang
Grottes de Yungang

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 00:00

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 00:06

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 13:24

Pour les personnes non-préinscrites à cet atelier.

 

Si toutefois vous êtes intéressées  par cet atelier vous pouvez vous inscrire auprès de Fred, en précisant les dates qui vous conviennent.

Pour cela, vous pouvez demander l'adresse mail de Fred à

Contact@taichichuan-cotebasque.com

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 00:02
Secrets de séduction des Chinoises dans la Chine ancienne

Le visage

Dans la peinture Chinoise du passé, on a longtemps défendu la théorie qu'un visage ovale permet les traits les mieux proportionnés.
Selon cette théorie, le visage peut être divisé transversalement en trois parties, ou "Trois Arrêts" : de la naissance des cheveux aux sourcils, des sourcils au bout du nez, et du bout du nez au bas du menton. Verticalement, le visage peut se diviser en cinq parties ou "Cinq Yeux" : la distance entre les deux yeux devra être de la longueur d'un œil, ainsi que celle entre le canthus* externe et l'ouverture externe de l'oreille. Par ailleurs, de mignonnes fossettes sur les joues, ou "Jiuwo" ( 酒窝 ), littéralement "fosse pour l'alcool" en Chinois !!!, sont définitivement un plus pour le charme féminin.

Note : Le canthus est l'échancrure située à chaque coin de l'œil, à l'endroit où les deux paupières se rejoignent. Il y a le canthus interne, ou grand canthus, (se trouvant du côté des structures du nez) et le canthus externe, ou petit canthus, (situé près de la région temporale du crâne).

Les sourcils

Les Chinois croient que les yeux et les sourcils d'une femme peuvent révéler sa pensée. La forme des sourcils a varié sous les différentes dynasties. Durant la dynastie Qin (221-207 avant J.C) des sourcils longs, broussailleux et courbés étaient en vogue alors que la dynastie suivante, celle des Han (207 avant J.C- 220 après J.C.) adorait les sourcils en forme de "八". Les femmes de la dynastie Tang (618-907) aimaient tailler leurs sourcils en forme de demi-lune ou de feuilles courbées de saule. Des sourcils fins, longs et légèrement courbés ont été la tendance principale depuis le milieu du 14° siècle.

Les yeux

Les poètes Chinois comparent souvent les belles femmes aux fleurs de pêcher au printemps.
Les yeux sont longs et légèrement courbés vers le haut dans les coins. Sous les cils, il y a une paire de tendres pupilles noires

Les lèvres

Les Chinois adorent les petites bouches rose, brillantes et légèrement recourbées vers le haut, la soi disant "Petite Bouche telle une cerise"

Une taille fine

La théorie Chinoise traditionnelle sur la beauté dit qu'une taille fine et un petit rapport entre lataille et les hanches sont essentiels à la beauté féminine. Les "belles courbes" mettent en valeur la douceur et la tendresse des femmes, convenant ainsi aux goûts esthétiques des Chinois
Dans la Chine ancienne, une jeune fille avec une taille en forme de sablier assurait une ligne parfaite. Une légende datant de plus de 2000 ans dit que le Roi des Etats Chu convoitait les tailles étroites, conduisant les dames du palais à s'affamer. La "Taille Chu" fut donc ajoutée au vocabulaire en référence à une taille fine

Une idole orientale sexy

Qu'était une idole "sexy" pour les anciens Chinois ?

Des fesses fermes et rebondies et une grosse poitrine peuvent ne pas être la meilleure réponse .A la place, les Chinois pensaient que la partie la plus attirante d'une femme était sessourcils où, comme il est mentionné plus haut, se dissimulaient ses sentiments, leur donnant ce nom d'"Arcs en ciel de l'affection".Des clavicules saillantes et un long cou élégant étaient aussi des points de zones érotiques secondaires en Chine.

Une histoire d'amour

En fait, la beauté n'était pas seulement une affaire d'apparence physique, mais de façon plus importante, comme la peinture l'a montré, le respect d'une exigence des bienséances féodales, c'est-à-dire "les trois obéissances et les quatre vertus" ( 三从四德 )
L'apparence des femmes, accompagnée d'une moralité impeccable, d'un langage correct, et d'application dans les travaux ménagers étaient les critères obligatoires des femmes vertueuses.
Par ailleurs, une femme devait obéir à son père avant son mariage, à son mari ensuite, et à son fils lorsqu'elle était veuve.

La musique

La musique fait référence au "qin" (un genre d'instrument à sept cordes pincées, semblable à la cithare) qui a plus de 3000 ans d'histoire. Il était obligatoire que chaque érudite apprenne cet instrument.

Les échecs

Les "échecs" sont en fait le Weiqi, ou jeu de Go. Dans le passé, les femmes ne pouvaient faire les mêmes travaux que les hommes. Aussi se rassemblaient-elles et jouaient-elles aux "échecs" pour se détendre.

La calligraphie et la littérature

Calligraphier et écrire des poèmes n'étaient pas le privilège des hommes. Les femmes apprenaient à lire, à écrire et à calligraphier quel que soit leur milieu familial d'origine. Elles lisaient pour s'améliorer, écrivaient des poèmes pour noter leurs sentiments et leur vie, et faisaient de la calligraphie pour le plaisir.

La peinture

Il existait de nombreuses femmes qui avaient un don pour la peinture dans le passé, bien que leur talent fût souvent négligé dans la société à domination masculine de cette époque. Les thèmes de leurs tableaux étaient habituellement en rapport avec les fleurs, les petits animaux de compagnie et les belles femmes.

Les travaux d'aiguilles

Les travaux d'aiguilles sont le symbole des femmes appliquées et reflètent les émotions féminines et leur intelligence. C'est aussi une norme pour les femmes respectables.
C'est une habitude qui s'est perdue de nos jours. Dans le passé, les femmes faisaient souvent des travaux d'aiguilles pour leurs amoureux, alors que les jeunes filles modernes aiment faire des cadeaux tels que des écharpes ou des broderies au point de croix.

michelem pour chine informations

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 17:25

Illuminations de Noël 22 Décembre 2014

© Catherine Le Roux

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 00:04

A quoi ressemble la pollution à Pékin ? Pour répondre à cette question, Zou Yi, un habitant de Pékin, a photographié le même bâtiment chaque matin pendant un an, une sorte de bulletin météo personnel.

Voici une partie du résultat, publié par le site Thatsmag.com d’informations locales en anglais sur les grandes métropoles chinoises.

Les 365 photos de Zou Yi (Thatsmags.com)

Les 365 photos de Zou Yi (Thatsmags.com)

Zou Yi a commencé le 23 janvier 2013 et, chaque matin, postait sa photo surson compte Weibo, l’équivalent chinois de Twitter. De quoi réaliser que Pékin a eu, cette année-là, plus de jours sans que de jours avec ciel bleu.

Le geste de Zou Yi a fait des émules dans d’autres villes, et son compte Weibo est vite devenu addictif pour de nombreux Pékinois, qui y trouvaient un meilleur indicateur de pollution que l’indice de particules dans l’air qui est publié chaque matin.

Le photographe amateur, cité par Thatsmag, espère que ses photos aideront à faire prendre conscience des problèmes environnementaux :

« Les données sont abstraites, alors que les photos donnent une vision bien plus forte. »

Détail des photos quotidiennes de Zou Yi (Zou Yi via Thatsmag)

Détail des photos quotidiennes de Zou Yi (Zou Yi via Thatsmag)

Pierre Haski | Cofondateur Rue89

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 09:49

Partager cet article

Repost0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 00:01
Les caractères rares et complexes de la langue chinoise
Les caractères rares et complexes de la langue chinoise
Les caractères rares et complexes de la langue chinoise
Caractère chinois biáng.

Caractère chinois biáng.

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 00:01

 

A propos de la théorie du Yin - Yang

La Médecine Traditionnelle Chinoise

La théorie du Yin - Yang est une des bases essentielles de la philosophie taoïste primitive. Elaborée à partir de l'observation de la nature et de l'être humain, elle donne un bon exemple de ce qu’est réellement la philosophie ancienne.

   Dans un premier temps, et telle qu’elle est le plus souvent exposée, cette théorie permet de classer les évènements et les choses en deux catégories distinctes et opposées. On présente généralement cette méthode sous la forme d’un tableau à deux entrées de ce type :

La Médecine Traditionnelle Chinoise

 On pourrait remplir ce tableau avec de nombreux autres items.

   Habituellement, les Occidentaux ont tendance à lire ce genre de tableau de gauche à droite (selon notre système d’écriture), alors que l’intérêt réside d’abord dans une lecture du haut vers le bas (selon le système d’écriture chinois), de manière à créer des liens entre des entités qui, a priori, n’ont pas de rapport entre elles.
   En s’arrêtant à ce premier type de lecture, on en arrive à une façon de voir qui ne possède qu’un intérêt de classement, mais surtout enferme dans un système à la fois statique et dualiste. Comme s'il y avait les "bons" d'un côté et les "méchants" de l'autre. Ce n’est pas la vraie pensée taoïste primitive.

  Il existe en effet plusieurs lois qui caractérisent le Yin – Yang :

Loi de fragmentation à l'infini
   On peut toujours subdiviser quelque chose que l’on vient de classer en Yin ou Yang en sous-parties Yin - Yang. On ne peut pas juger quelque chose de façon définitive. Il n’y a donc pas de dualisme. Par exemple, le mouvement est de nature Yang, mais un mouvement lent est plus Yin qu’un mouvement rapide.

Loi de relativité
   Rien n'est que Yin ou que Yang. Il faut un élément de comparaison et un référent. Ce qui peut être considéré comme pathologique dans telle société, peut être considéré comme normal dans une autre société (par exemples les cris lors d’une cérémonie funèbre). Cette loi peut permettre de pondérer les choses, mais aussi de distinguer le normal du pathologique. Un proverbe dit : «Dirais-tu d’un bon poisson que c’est un mauvais gâteau ?». Attention, il ne s’agit pas ici de relativisme, puisqu’un référent est présent.

Loi de l’affrontement
   Il a lieu en permanence ; il s’agit d’une lutte à l’intérieur d’un référent donné. Dit autrement, Yin et Yang sont toujours dans une relation d’opposition dans le même référent, et c’est ce qui crée le mouvement, la vie. Ceci permet d'aborder et de comprendre les conflits plus facilement. Cet affrontement peut être vécu comme une guerre ou comme un sport (en Occident, le sport est devenu bien souvent une guerre !).

Loi de coexistence
   Yin et Yang n'existent pas l’un sans l'autre, bien qu'étant de natures opposées. Autrement dit, ils ne peuvent pas vivre séparément ; ils sont comme les deux faces d’un même objet, l’un dépend de l’autre et vice versa, tels l’ubac et l’adret. Cette loi change la vision de bonheur ou de malheur, de qualité et de défaut (ces notions changent souvent en fonction du contexte). Si on ne sait pas ce qu’est le malheur, on ne pourra savoir ce qu’est le bonheur. Un proverbe dit : « L’Est et l’Ouest s’opposent, mais l’un n’existe pas sans l’autre ».

Loi de complémentarité
   Les deux entités se complètent pour former quelque chose de plus grand (d’où : 1 + 1 = 3). On retrouve cette loi par exemple lors de la formation des couples. De manière habituelle, ce qui nous ressemble trop ne nous équilibre pas. De même, il faut arriver à équilibrer nos tendances par des activités spécifiques et complémentaires. Ce principe reste vrai aussi dans les entreprises, les associations, etc. Autre exemple : le samouraï protège le cuisinier, le cuisinier nourrit le samouraï. Cette loi permet aussi de nuancer les traitements médicaux dans leur puissance : le traitement sera d’autant plus fort que le déséquilibre l’est.

Loi de croissance / décroissance
   Cela correspond au principe des vases communicants (plus il fait chaud, et moins il fait froid). Rien n’est figé, tout est dynamique : quand l'un bouge, l'autre bouge aussi. Par exemple, lorsque le Yin croît, le Yang décroît (début de la nuit, où simultanément le froid et le noir arrivent, tandis que la chaleur et le jour baissent). Dans une situation donnée, il y a donc toujours une évolution possible. Il suffit que l'un évolue pour que l'autre change (on observe souvent que l’on veut changer l'autre sans changer soi-même). « Sois le changement que tu veux voir dans le monde » (Gandhi). Lors d’une situation conflictuelle, si on croit que le tort est uniquement en face, rien ne peut bouger.

Loi de transformation mutuelle
   A son extrême, Yin devient Yang. Par exemple, en cas d’insolation, la personne a objectivement froid ; de même, une main trempée dans la neige va finir par être brûlée. Ceci est intéressant pour analyser des comportements extrêmes (par exemple des rugbymen qui s’embrassent en fin de match, ou le même type de comportements entre extrême-droite et extrême-gauche).

  L’expérience multimillénaire des Chinois montre que la vie fonctionne à travers ces lois. Pour être cohérent lors de l’analyse d’un phénomène ou d’une chose, il faut utiliser toutes ces lois simultanément. A cette condition, cette théorie peut être extrêmement utile dans pratiquement tous les domaines de la vie : mathématiques (passage de - ∞ à + ∞ pour la fonction 1 / x), géobiologie (équilibre dans l’exploitation des ressources naturelles), commerce (équilibre des marchés, recettes - dépenses), physique (les gauchers ont naturellement une force plus importante que les droitiers), politique (rapports diplomatiques), justice (non opposition entre loi naturelle et loi écrite), ... et, naturellement, médecine.

  En définitive, ce système de pensées du Yin – Yang permet donc, comme disait le philosophe Jacques Maritain, de « distinguer sans séparer pour mieux unir ».

Partager cet article

Repost0
t>