Publié le 1 Février 2014

FETE DU NOUVEL AN CHINOIS

ANNEE du CHEVAL de BOIS

Le Cheval est fougueux et indépendant. Le Cheval/Bois est raisonnable et créatif

 

MERCREDI 5 Février 2014 au Centre Haitz Péan, ANGLET

Cours commun

(tous niveaux Urrugne, Ondres, Anglet)

 

de 19h à 21h

(Salle de combat)

Suivi d’un

Pot et buffet chinois après le cours Salle des Catalpas

 

Vous êtes tous invités avec votre famille si vous le désirez. Pour des raisons d'organisation
veuillez vous inscrire avant le 29 Janvier. Merci

"..................................................................................................................................

S’inscrire : 

  • Auprès de Maité durant les cours
  • Par téléphone : 06 85 80 47 50
  • Par mail : contact@taichichuan-cotebasque.com
  • Renvoyer ce bulletin d’inscription : Ecole de Tai Ji Quan Côte Basque, Centre sportif Haitz Péan, 24 Promenade du Parc Belay 64600 Anglet

 

Bulletin d'inscription :

 

Nom - Prénom  :…………………………………………………………..........................

Nombre de personnes :………………………………………………………………….

 

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Janvier 2014

La Web-master n'a pas pu résister, veuillez l'en excuser.

Merci

PUB

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Janvier 2014

Cette année nous allons entrer dans l’année chinoise du cheval. On pourrait penser cela amusant et exotique si le calendrier chinois n’était constitué que des quelques danses et artifices que le JT nous proposera le 31 janvier en occident…

Mais le calendrier traditionnel chinois, c’est bien plus que cela. Encore utilisé de nos jours, les informations quotidiennes nous le rappellent : le JT en chine commence toujours par l’annonce des deux dates, celle du calendrier grégorien, et celle du calendrier chinois (dit « calendrier agricole »).

Plus qu’une tradition, ce système de date est basé sur un calendrier lunaire comme nous en avions il y a quelques centaines d’années en occident. Calculé, précis, le système pour se caler sur le cycle solaire est même très exact. Si il n’existe pas d’année bissextiles occidental (on rajoute un jour tous les 4 ans, le fameux « 29 février ») dans un calendrier lunaire, le principe existe aussi : on rajoute un mois tous les X années (un peu comme le calendrier romain et les années dites « de Numa »)

Et les mois ne sont pas toujours de 28 jours, soit dit en passant. Les années « classiques » sont composées de 353, 354 ou 355 jours, et les années bissextiles (闰年) de 383,384 ou 385 jours. Pas si négligeable que cela lorsque l’on fête son anniversaire sur le calendrier lunaire (et oui, certains chinois ne fêtent pas leur anniversaire sur notre calendrier, la date change donc chaque année, et bonjour les calculs!)

2014, l’année du cheval de bois (an 4712 du calendrier lunaire), comptera d’ailleurs un treizième mois et durera au total 383 jours. Il faudra attendre plus d’un an « grégorien » ce coup ci avant de pouvoir festoyer de nouveau, le 19 février 2015 pour l’année de la chèvre de bois…


Cédric Beau

Pourquoi le nouvel an chinois change tous les ans ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Janvier 2014

Repost0

Publié le 28 Janvier 2014

Repost0

Publié le 26 Janvier 2014

Entreprise: The JACE-KELLY Leadership Acquisitions Lieu: 356 Xinzha Rd – SHANGHAI (Ligne 1 Xinzha Rd, a une station de People Square)

Durée de stage: 6 mois– (180jours)

Début du stage: Immédiatement 【THE JACE-KELLY LEADERSHIP ACQUISITIONS?】

Qui sommes-nous? Implanté à Shanghai depuis 2008, THE JACE-KELLY Leadership Acquisitions est un fameux cabinet de chasseurs de tête dont l’activité ne cesse de s’accroitre. Nos clients font aujourd’hui partie du TOP 500 des multinationales dans le domaine de la finance, du luxe, ou encore de l’électronique. Notre entreprise est également réputée pour son programme de stage très élaboré et reconnu comme l’un des meilleurs existant dans le domaine de la chasse de tête.

DESCRIPTION DU STAGE】

Ce que nous vous offrons. Au sein d’un environnement international dans lequel évolue une équipe jeune, constituée en partie de stagiaires ; nous vous proposons une formation de chasseur de tête d'une durée de 6 mois minimum (temps partiel également possible a raison de 3-4jours/semaine minimum). Des postes en CDI sont à pourvoir à l’issue de cette formation. Diverses compensations financières sont également prévues durant le stage. Lors de ce stage, vous participerez aux missions suivantes: - Recrutement interne (de la création de la fiche de poste, des entretiens, jusqu'à la sélection du candidat) - Recrutement pour nos clients, recherche de candidats potentiels… - Mise à jour et améliorations de nos bases de données Elaboration de projets variés (étude de marché, analyse de l’environnement¸ recherche de clients, enquête de satisfaction) Ces missions quotidiennes seront complétées par une formation globale en management des RH.

PROFIL】

Ce que nous recherchons. Passionne par l’étude des Ressources Humaines, vous êtes à la recherche d’une expérience diversifiée et enrichissante. Votre profil répond aux critères suivants: - Niveau Bac+3/4 en université ou école de commerce (diplôme en cours ou achevé) - Anglais courant - Votre projet professionnel est porté sur les Ressources Humaines - Vous disposez d’une bonne capacité d’analyse et d’une forte envie d’apprendre ce métier - Actuellement en Chine ou avec des facilités pour le Visa (partenariat universitaire par exemple)

COMMENT POSTULER ?】

Si ce stage vous intéresse et que vous pensez avoir les qualités requises pour ce poste, merci d’envoyer votre CV ainsi qu’une lettre de motivation (en anglais), à l’adresse suivante : incoming@interns.jace-kelly.com Merci de bien vouloir préciser la référence suivante en objet : [LC09+Intern+NomPrenom] Votre candidature ne pourra pas être traitée dans le cas contraire !! Merci de visiter notre site (www.jace-kelly.com) pour plus d’informations.

Lire plus sur : http://www.chine-informations.com/annonces/stage-shanghai_4320.html

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 26 Janvier 2014

En cette année du centenaire du déclenchement de la Première Guerre Mondiale, les recherches historiques sur le sujet vont bon train. Si depuis un siècle, l’historiographie sur le sujet a bien évolué, il reste cependant des sujets encore trop méconnus. Parmi eux, on peut citer le cas du Chinese Labour Corps.

Vous n’aurez pas manqué de remarquer qu’il s’agit d’un nom anglais. En effet, en octobre 1916, un accord est signé entre le Royaume-Uni et la Chine afin de faire venir 21 000 travailleurs pour remplacer les hommes partis au front, et contribuer à l’effort de guerre. N’étant pas une nation belligérante dans le conflit (bien qu’elle déclare la guerre à l’Allemagne et à l’Autriche-Hongrie le 14 août 1917), la Chine ne peut pas fournir de combattants. Elles envoient donc des « coolies » (terme désignant les travailleurs agricoles chinois de l’époque), âgé de 20 à 35 ans, en Europe. Des étudiants chinois sont aussi envoyés afin de servir d’interprètes. A noter que la France a aussi signé un accord avec la Chine pour l’envoi de travailleurs, cinquante mille d’entre eux devant arriver en France. Les premiers d’entre eux débarquent à Marseille en Juillet 1916.

Le Chinese Labour Corps anglais est destiné à encadrer l’utilisation de ces travailleurs. Un ingénieur anglais qui a séjourné 28 ans en Chine, Thomas J. Bourne, est envoyé à Weihaiwei s’occuper du recrutement. Les premières recrues viennent principalement du Shandong, puis le recrutement s’étend aux provinces suivantes : Liaoning, Jilin, Jiangsu, Hubei, Hunan, Anhui et Gansu.

Des nombreuses tâches furent confiées à ces travailleurs chinois : blanchisserie, construction et entretien de chemins de fer, terrassement de tranchées, manutention, brancardiers. Certains d’entre furent même utiliser pour le déminage. Ils ont aussi participé à la reconstruction après la guerre, notamment de la ville d’Ypres.

On estime le nombre de chinois ayant rejoint le Chinese Labour Corps à 100 000, pendant que 40 000 rejoignaient les Français. A la fin de la guerre, 96 000 d’entre eux sont encore en France, et en mai 1919, ils sont encore 80 000.

Ne participant pas aux combats, le taux de perte du Chinese Labour Corps est peu élevé : 2000 d’entre eux auraient trouvé la mort durant la guerre et après, le plus souvent des suites de l’épidémie de grippe espagnole de 1918-19. Il s’agit ici des chiffres officiels, mais il est probable que le nombre de morts ait été plus élevé.

On trouve des tombes de nombreux travailleurs chinois dans les cimetières du Nord-Pas de Calais et de la Somme, le long de l’ancienne ligne de front. On peut lire sur les pierres tombales l’un des quatre phrases suivantes : Fidèle jusqu’à la mort, Une bonne réputation demeure pour toujours, Un noble devoir bravement fait et Quoique mort, il vit toujours. C’est au cimétière de Noyelles-sur-mer que l’on trouve le plus de sépultures de travailleurs chinois, 842, morts d’une épidémie de choléra.

A la fin de la guerre, entre décembre 1918 et septembre 1920, les travailleurs chinois furent renvoyés chez eux. Quelques milliers d’entre eux (5 à 7000) restent en France, et forment le noyau de la communauté chinoise parisienne.

Sylvain DUCARNE

Le Chinese Labour Corps

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 24 Janvier 2014

Le plus grand récit cosmogonique de Chine décrit la création du monde par un dieu originel nommé Pan Gu. Son culte a survécu parmi certaines minorités ethniques du sud (les Miao, les Yao, les Li..).
Ce dieu serait né de la rencontre du yin et du yang, les deux forces primordiales de l'univers.

Avant que le Monde soit Monde, l'univers ressemblait à un grand oeuf où se mêlait le Ciel et la Terre, l'Obscurité et le Chaos. Pangu y dormait profondément. Dix-huit milles ans après notre géant se réveilla. En ouvrant les yeux, il ne rencontra que l'obscurité. La sensation d'étouffement et d'ennui qu'il éprouva le mit dans une colère terrible. Il ouvrit ses énormes mains, souleva ses bras colossaux et, de toutes ses forces, donna un énorme coup sur la paroi. Dans un bruit de tonnerre, l'œuf se brisa en deux, et tous ses éléments, figés depuis des milliers et des milliers d'années, se répandirent en tous sens. Dans l'agitation qui suivit, les éléments légers et transparents s'élevèrent doucement et se dispersèrent peu à peu pour former le Ciel, tandis que les éléments lourds et gluants descendirent et se déposèrent pour former la Terre. Debout entre le Ciel et la Terre, Pangu poussa un long soupir de soulagement et se sentit beaucoup plus à l'aise. Le Ciel et la Terre étaient séparés. Mais, craignant qu'ils se réunissent à nouveau, Pangu leva les bras pour soutenir le Ciel qui lui pesait sur la tête. Le Ciel et la Terre grandirent à raison de trois mètres par jour, au même rythme que Pangu. Dix-huit milles ans s'écoulèrent encore. Le Ciel était déjà très haut, la Terre très épaisse, et la taille de Pangu atteignait quelque quarante cinq milles kilomètres ! Grâce à la force prodigieuse de Pangu, le Ciel et la Terre avaient été créés, et les efforts qu'il avait consacrés à séparer le Ciel et la Terre éliminaient tout risque de les voir à nouveau se réunir. L'aspect obscur et chaotique de l'univers n'était plus qu'un lointain souvenir. Hélas, épuisé par ses travaux de création, notre géant finit par mourir de fatigue. Son corps se métamorphosa entièrement : Son souffle se transforma en brise printanière donnant vie aux êtres vivants, en nuages et en brumes suspendus dans le ciel et sa voix se changea en tonnerre secouant le Ciel et la Terre. Son œil gauche devint un Soleil flamboyant, son œil droit, une Lune claire. Ses cheveux et sa barbe se changèrent en une multitude d'étoiles. Ses quatre membres et son corps devinrent cinq hautes montagnes s'élevant jusque dans les nuages et s'étendant à l'Est, au Sud, à l'Ouest et au Nord de la Terre. Son sang se transforma en fleuves et en rivières impétueux, et ses veines en routes courant dans toutes les directions. Ses muscles devinrent des champs fertiles, ses dents, ses os et sa moelle se cristallisèrent en perles, en jade et en minéraux précieux. Les poils de sa peau se métamorphosèrent en prairies et en forêts tapissant toute la Terre, et sa sueur tomba en rosée et en pluie arrosant la végétation. Un monde splendide et merveilleux fut ainsi créé grâce à la force prodigieuse et à l'esprit d'abnégation du géant Pangu.

Source: Chine information

Pangu créa le Monde

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 19 Janvier 2014

Il y a une danse impressionnante, appelée Guanyin aux mille mains, qui a fait le tour du monde sur le net..
Compte tenu de l'étroite coordination nécessaire, leur réalisation est tout simplement incroyable,
même si elles n'étaient pas toutes sourdes. Oui, vous avez bien lu.
Toutes les 21 danseuses sont complètement sourdes-et muettes.

Comptant uniquement sur les signaux de formateurs aux quatre coins de la scène, ces danseuses extraordinaires donnent un spectacle visuel magnifique.
Leur première présentation internationale fut lors de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques de 2004 à Athènes.

La troupe des Arts du spectacle a voyagé dans plus de 40 pays.

La danseuse principale est âgée de 29 ans Tai Li-hua, et détient un baccalauréat de l'Institut des Beaux-Arts du Hubei.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 14 Janvier 2014

Repost0