Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 23:00

05/04/2012 | Claude Lely (AC).

Le collectif de cyber-activistes Anonymous revendique le piratage de centaines de sites chinois, dont plusieurs sites gouvernementaux, tandis qu'un hacker proche de Lulzsec dit avoir rendu public les documents d'une société du secteur militaire.

Anonymous avait prévenu. Le collectif de cyber-activistes qui s'est déjà illustré par de nombreux piratages de sites privés ou institutionnels dans le monde avait annoncé depuis plusieurs jours des attaques massives sur des sites chinois. C'est en effet des centaines de pages qui affichent désormais des messages défendant la liberté d'expression, dont plusieurs sites gouvernementaux.

Teenage Wasteland

Le 30 mars, un compte Twitter « Anonymous China » était créée et relayait une liste de presque 500 sites cibles. L'attaque a été menée depuis le début de la semaine, touchant les pages officielles d'autorités locales de Chengdu, Dalian, Taishou, Zhongshan ou Jiazhou. Plusieurs d'entre elles n'ont toujours pas été rétablies.

D'après les hacktivistes, des adresses emails, numéros de téléphone et d'autresinformations auraient été piratées, mais la plupart des sites ont simplement été « défacés » : leur pages de présentation affichent désormais un message signéAnonymous. Sur un fond noir et un tube symbolique des Who (Baba O'Riley), les cyber-activistes adressent un message en anglais au peuple et au gouvernement chinois, accompagné de la phrase « C'est dans le malheur qu'on reconnaît ses vrais amis », écrite, elle, en idéogrammes.

 

hacked_by_anonymous.jpg
"Hack by Anonymous" La page que l'on trouve depuis quelques jours sur divers sites gouvernementaux mineurs chinois
cdcbd.gov.cn

 

"Le gouvernement contrôle l'Internet de votre pays et s'efforce de filtrer ce qu'il considère comme une menace pour lui-même. Soyez vigilants, utilisez des VPN pour votre propre sécurité." lit-on toujours sur le site du quartier des affaires de Chengdu cdcbd.gov.cn, ou sur celui du district central de Dalian...

Une page de tutoriel, créée directement à l'intérieur du site visé par l'attaque explique comment se doter de moyen de contournement de la censure et donne des conseils de navigation sécurisée.

"Chacun d'entre vous subit la tyrannie d'un régime qui ne connait rien de vous. Nous sommes avec vous. (…) Nous devons tous se battre pour votre liberté." lit-on au dessus d'une photo des fameux masques de Guy Fawkes.

Pas infaillibles

Anonymous s'adresse aussi directement au gouvernement chinois :

"Toutes ces années, le gouvernement communiste a soumis son peuple à des lois injustes et des travaux insalubres. Cher gouvernement, vous n'êtes pas infaillible. Aujourd'hui des sites web sont piratés, demain, c'est votre infâme régime qui tombera. Redoutez-nous, car nous ne pardonnons pas, jamais.", préviens le message en référence à la devise du collectif, "Nous sommes Légion. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. Redoutez-nous

«Ce que vous faites aujourd'hui à votre peuple vous sera demain infligé. Sans pitié. Rien ne nous stoppera, ni votre colère, ni vos armes. Vous ne nous faites pas peur, parce que vous ne pouvez pas effrayer une idée. »

 

anonymous.jpg
Costume cravate et masque de Guy Fawkes, une des emblèmes désormais mondialement célèbre d'Anonymous
.

 

La question du cyber-espionnage a régulièrement été un point de friction entre la communauté internationale et la Chine, que beaucoup accusent de ne rien faire voire d'encourager le piratage à des fins économiques ou de renseignement. Pékin s'est plusieurs fois défendu en affirmant que les sites chinois étaient eux aussi victimes d'attaques, bien que peu de cas aient été rendus publics.

C'est la première fois qu'une attaque informatique de grande envergure à des fins politiques est rapportée en Chine. Anonymous, un collectif non hiérarchisé et aux limites floues avait déjà revendiqué des actions de défense à la liberté d'expression liées au printemp arabe, aux mouvements Occupy!, au soutien de WikiLeaks ou de sites de téléchargements gratuits.

Hardcore Charlie

Dans un acte à priori sans connexion apparente avec la frappe d'Anonymous, desinformations confidentielles d'une société chinoise d'import-export auraient été rendues publiques sur le net, d'après Reuters. « Hardcore Charlie » un hacker qui déclare être lié au groupe de cyber-activistes Lulzsec, dit avoir pénétré et « exploré » les serveurs de la compagnie pékinoise China National Import & Export Corp (CEIEC). Parmi les documents piratés et “leaké” sur les réseaux sociaux, desinformations commerciales touchant au domaine militaire, CEIEC étant un sous-traitant de l'armée chinoise.

Comme c'est souvent le cas dans l'hacktivisme, on ne dispose que de très peu d'informations sur les auteurs ou les motivations de l'attaque. Reste que ces piratages interviennent peu de temps après un baillonnement sans précédent des réseaux sociaux en Chine. Pour éviter que des rumeurs de coup d'Etat ne se propagent, Pékin avait interdit les commentaires sur les sites de micro-blogs pendant 3 jours le week-end dernier.

Anonymous semble vouloir organiser une contre-offensive : “Pirate chinois, programmeurs et hackers du monde entier, nous vous invitons à rejoindre Anonymous China et vous battre pour la justice.”, lit on sur le Twitter du groupe

Partager cet article

Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 23:00

04/04/2012 | Philippe Dova (Aujourd’hui la Chine) avec notre partenaire Trait d’Union.

A quelques jours de l'ouverture d'une ligne directe entre Wuhan et Paris, notre partenaire Trait d'Union a rencontré le Consul Général de cette capitale chinoise des investissements français, Serge Lavroff.

Avec 3 500 ans d’histoire, Wuhan est l’une des plus anciennes villes de Chine. Capitale de la province du Hubei et métropole de 8,5 millions d’habitants, elle regroupe les trois cités de Hankou, Wuchang et Hanyang, réparties de part et d’autre du Yangtze. La France qui a été le premier pays a y ouvrir un Consulat Général en 1998 y occupe une place privilégiée.

Quatrième Consul Général en poste depuis cette création, Serge Lavroff a souhaité partager sa passion pour la capitale du Hubei avec les lecteurs de Trait d’Union,disponible depuis peu à Wuhan, et d'Aujourd'hui la Chine.

Trait d’Union : Quel est l’historique de la présence française à Wuhan ?
 
Serge Lavroff :  La France à Wuhan c’est une longue histoire ! Nous avons établi des liens avec cette ville il y a déjà plus d’une trentaine d’années en commençant par une coopération universitaire. Les mathématiques et le Français puis toutes les disciplines, notamment la médecine. Notre coopération dans ce domaine est très active, les étudiants chinois sont accueillis à la Faculté de Médecine de Nancy et reviennent diplômés. C’est une formation bilingue. L’hôpital de Zhong Nan est le fleuron de notre coopération, son vice-président est un médecin Français d’origine Chinoise et pour l’anecdote, la signalétique au sein de l’établissement est en chinois et en français uniquement ! 

Il y a une vingtaine d’années, la présence économique française a débuté avec l’installation de PSA qui a été le précurseur : pour pouvoir produire ses automobilesen Chine le constructeur Français devait trouver un partenaire suffisamment solide. Il a opté pour Dongfeng second constructeur national basé à Wuhan. De façon naturelle PSA s’est installé à Wuhan ce qui  a donné naissance au développement d’une nouvelle vague de la présence française cette fois ci dans le domaine économique. Tous les équipementiers de l’automobile sont d’abord arrivés aujourd’hui ils sont plus d’une trentaine dont Valéo, Hutchinson. Au fil des années la présence économique française a continué à se diversifier avec une palette complète d’entreprises, notamment dans le domaine énergétique avec Alstom, Areva, Total où celui de l’industrie ferroviaire avec Delachaux.
 
Une présence fortement industrielle ?
 
En effet, c’est une présence fortement capitalistique, il y a très peu de bureaux de représentation ou de liaison. Il s’agit d’implantations lourdes dans le domaine industriel et l’année 2012 s’annonce exceptionnelle avec l’arrivée prochaine de Schneider, Suez Environnement, Eurocoptère, Kéolys et bien entendu Air France qui ouvrira sa liaison directe avec Paris le 12 avril prochain à raison de trois vols par semaine. Wuhan est la ville comptant le plus d’entreprises françaises installées (90) et représente entre le quart et le tiers des investissements français réalisés en Chine.
 

PHOTO_SERGE_LAVROFF_CG_WUHAN.jpg
Serge Lavroff, Consul Général de Wuhan
...

 

L’impact de cette première liaison aérienne intercontinentale pourrait- il être comparé à celui de l’arrivée du chemin de fer dans les provinces françaises au XIXème siècle ?
 
C’est un peu ça ! C’est une consécration pour Wuhan qui attendait une liaison de ce type depuis de nombreuses années. C’est en même temps la première étape d’une ouverture à l’international. Wuhan est à quasi équidistance des points cardinaux de l’espace économique chinois : Pékin au nord, Shanghai à l’est, Canton au sud et Chengdu à l’ouest. La ville a de grandes ambitions  avec le Grand Wuhan qui consistera d’ici à 2020 à réunir huit villes satellites autour d’elle.

La population globale passera de 12 millions d’habitants à 30 millions ce qui en fera  la ville la plus peuplée de Chine. Les projets de développement en infrastructures et en transport de ce grand Wuhan sont gigantesques : mise en service d’une ligne de métro par an dans les années à venir, construction d’une ligne de 400 kilomètres pour train de banlieue à grande vitesse sans équivalent dans le monde, extension de l’aéroport … Wuhan va se positionner comme le centredu centre de la Chine
 
Quelle est l’importance de la communauté française  à Wuhan ?
 
Nous comptons à peu près 1000 ressortissants dont 750 inscrits au Consulat Général. Sociologiquement ce sont généralement des expatriés relativement jeunes qui viennent en famille, en âge d’avoir des hautes responsabilités pour diriger des entreprises françaises soit multinationales soit PME de taille substantielle. Il y a dix ans 80% de nos immatriculés travaillaient pour PSA, aujourd’hui la proportion n’est plus que de 40%. Personne ne vient par hasard à Wuhan, les aventuriers sont assez rares mais ils viendront certainement un jour avec le vol direct !!!
 
Ces expatriés qui arrivent en famille disposent-ils d’un établissement scolaire ?
 
La deuxième école française internationale de Wuhan a ouvert ses portes en 2008 avec des petites classes. Elle va se re-localiser à partir de la rentrée de septembre 2012 dans des locaux flambants neufs d’une capacité de 300 élèves, qui sont construits par la municipalité et mis à notre disposition pour faciliter la vie de la communauté française. Nos partenaires Wuhanais ont bien compris que l’un des critères d’installation d’entreprises françaises dans un pays comme la Chine était la scolarisation et ils ont fait le maximum pour nous aider. Ceci est d’autant plus important que l’école PSA qui était jusqu’à la rentrée 2011 ouverte à l’ensemble des familles françaises, ne l’est plus car ses effectifs sont saturés.
 
Les autres communautés étrangères sont elles aussi bien traitées  par les autorités locales?
 
Nous sommes mieux traités que les autres car nous sommes plus présents et depuis plus longtemps que les autres. De 1998 à 2008, le Consulat Général de France était la seule représentation étrangère à Wuhan, la seule fenêtre sur l’international ! L’ancienneté de notre présence et nos effectifs font que nous sommes de loin le consulat le plus important.  
 
Quels sont les effectifs du Consulat Général de France à Wuhan ?
 
Notre équipe est composée de dix- sept personnes,  ce qui, par rapport au développement très rapide des relations entre la France et Wuhan n’est aujourd’hui plus suffisant pour saisir les opportunités qui vont se présenter et les accompagner convenablement. Nous sommes parfaitement conscients de la situation budgétaire difficile mais nous espérons malgré tout être entendus…

Partager cet article

Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 23:00

03/04/2012 | Zhu Li (Aujourd'hui la Chine).

L’Institut Français de Chine a accueilli Ma Jun, directeur de l’Institut des affaires publiques et environnementales, pour une conférence sous le thème « L’eau : une ressource vitale à préserver »

En une trentaine d’années, la Chine a sorti la tête de l’eau mais sa situation hydraulique est devenue critique. Polluée ou recherchée, l’eau chinoise ne coule plus à flot.

La pollution en Chine n’est pas neuve mais ses conséquences sont de plus en plus désastreuses. On estime aujourd’hui à 40% le nombre de rivières sérieusement polluées et impropres à la consommation d’après des chiffres officiels. Pire, un cinquième des rivières sont si souillées que la qualité de l’eau est jugée commetoxique même au toucher.

Rien d'étonnant à ce que la vie aquatique soit menacée. La surexploitation du Yang Tsé, le fleuve le plus long de Chine menace la biodiversité des poissons. A l'approche de la fin des travaux des trois gorges, 300 espèces de poissons auraient des difficultés à se reproduire ce qui a entraîné une réduction d’environ 90% d’entre eux. La faute aux constructions de barrage, de réservoirs et d’adduction qui ne laissent aucun répit à la vie aquatique.

Jeudi dernier, la construction d’un nouveau barrage a été annoncée sur la dernière partie du fleuve non canalisée. Les conséquences environnementales sont d’ores et déjà alarmantes. Une réserve naturelle conçue pour protéger quarante espèces de poissons d’eau douce va être inondée.

Pour Ma Jun, les réservoirs ne laisseront « aucun espace pour les poissons ». Les derniers jours du Psephurus gladius, le poisson le plus vieux au monde sont donc comptés comme l'ont été autrefois ceux du dauphin de Chine.

Evidement la population chinoise subit également des répercussions de la pollution. 300 millions d’habitants vivant à la campagne n’ont pas accès à l’eau potable notamment dans le sud.

Les ressources dans les grandes villes, à l’instar de Pékin, ne sont pas en reste. Du fait de la pénurie, bon nombre d’entre elles sont contraintes d’utiliser de l’eau usée ou contaminées par des rejets d’eaux non traités pour irriguer.

La pénurie d’eau est devenue un problème majeur. Aujourd’hui, deux tiers de villes chinoises manquent de ressources hydrauliques. Le nord compte sur des travaux d’adduction réalisés à partir du Yang Tsé pour assurer son approvisionnement. Pourtant, le troisième fleuve le plus long du monde n’échappe pas aux problèmes de sécheresse.

Un gouvernement plus impliqué

Depuis quelques années, le gouvernement chinois s’implique davantage dans la protection de l’environnement. Durant le dernier plan quinquennal (2006-2011), 105 milliards de yuans ont ainsi été débloquées pour permettre à 210 millions d’habitants ruraux d’accéder à l’eau potable.

Le nouveau plan dévoilé le mois dernier est encore plus ambitieux. Il prévoit d’accroître cet accès à 80% de la population rurale dont 114 000 écoles. Pour les dix prochaines années, les autorités ont prévu une enveloppe de 4000 milliards de yuans pour des projets de préservation des ressources en eau.

Nécessité de transparence

Pékin a plus que jamais conscience de la nécessité d’une meilleure transparence. En 2006, l’Institut pour les Affaires publiques et environnementales a ainsi été créé pour sensibiliser l’opinion publique.

Cette ONG est à l’origine de la première carte de pollution des eaux en Chine qui répertorie des informations sur la qualité de l’eau dans 300 villes chinoises. Elle collecte également des données de source gouvernementale sur les entreprises polluantes qu’elle met ensuite en ligne. Deux bases de données recensent les infractions commises dans le domaine de l’eau et de l’air.

96 000 entreprises sont aujourd’hui en infraction.Pour être ôté de la liste des mauvais élèves, les pollueurs doivent d’accepter un audit environnemental réalisé par une structure indépendante. Ce système semble efficace puisque 580 entreprises ont déjà pris des mesures de correction.

En 2010, la liste s’est élargie au secteur de nouvelles technologies dont les compagnies rejettent elles aussi des matières polluantes et des métaux lourds. L’Institut pour les Affaires publiques et environnementales a également lancé un appel aux entreprises étrangères pour les inciter à éviter les fournisseurs pollueurs.

Les obstacles à la préservation de l’environnement perdurent cependant. Pour Ma Jun, le manque de technologie, d’argent et de motivation sont les freins les plus importants. Le manque de motivation arrive en tête de liste du fait de la faible capacité d’exécution juridique en Chine qui rend les objectifs difficiles à réaliser.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 23:00

27/04/2012 | ALC. 

Si les Chinois se passionnent pour la présidentielle française, les candidats ne semblent pas forcément placer la Chine au cœur de leur priorité dans cette campagne. Pourquoi ?

"La Chine aujourd'hui est présente dans n'importe quelle campagne. Pourquoi en parle-t-on peu actuellement? La Chine n'ayant pas très bonne presse en France, peut-être est-ce par prudence", suggère Franck Desevedavy, un avocat français basé à Pékin. Avant d'ajouter : "De toute façon, les relations avec la Chine aujourd'hui sont une question centrale. Les candidats n'ont pas forcément besoin de venir".

Et cette fois-ci, ils ne sont pas venus. Lors de la campagne présidentielle de 2007, on se souvient du voyage éclair de Ségolène Royal à Pékin, qui avait trouvé le temps, malgré tout, de faire quelques bonnes bourdes, comme vanter en public les mérites de la justice chinoise "dont les tribunaux sont plus rapides qu'en France".

Peur de faire une bourde ?

Le candidat socialiste, totalement inconnu des Chinois et étranger lui-même aux mœurs du pays, craindrait-il de commettre un impair?

"Je ne pense pas, répond Franck Desevedavy. "Hollande a fait le choix de privilégier des déplacements en France et dans les capitales européennes. Je pense que c'est une bonne décision sur le plan stratégique. Le problème qu'il aurait eu ici, c'est un problème de protocole. Par qui aurait il été reçu? Je ne vois pas d'intention politique. Il a préféré envoyer Laurent Fabius. »

Lequel Laurent Fabius, s’estimant reçu par des dirigeants de « rang inférieur », a quitté prématurément Pékin en février dernier...

Nicolas Sarkozy n’aura pour sa part pris aucun risque. Il a joué la valeur sure : la carte Jean-Pierre Raffarin, l’éternel « ami de la Chine » qui, dans les pages du Global Times au lendemain du premier tour, défendait « la bonne connaissance de Nicolas Sarkozy des pays émergents et son envie de promouvoir des liens plus forts avec la Chine ».

Séduire la Chine

Car les candidats au 2ème tour l’ont bien compris. Ils n’ont pas le choix. Ils ne doivent pas déplaire à la future première puissance mondiale.

Interviewé ces jours-ci pour la première fois à la télévision chinoise, sur la chaîne shanghaïenne SMG, le candidat socialiste s'est engagé à "dire les choses clairement vis-à-vis de la Chine et voir comment nous pouvons avancer ensemble", pointant du doigt "l'inconstance de la droite vis à vis de l'Empire du milieu".

Une droite qui continue d’être préférée par les dirigeants chinois, même si ces derniers font mine, comme à leur habitude, de jouer la neutralité.

Nicolas Sarkozy, l’ennemi préféré du régime, qui est venu pas moins de six fois pendant son quinquennat écoulé, est dorénavant perçu comme « un interlocuteur sérieux et fiable », décrypte Franck Desevedavy. « En 2011, La France était la tête du G20. Ce qui a permis de stabiliser la relation. Et puis, les Chinois sont assez rétifs à la nouveauté. Ils aiment bien traiter avec ceux qu'ils connaissent"

 

Partager cet article

Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 23:00

10/04/2012 | Claude Lely

Les fans du classique de James Cameron vont être déçus. Les scènes de nu ont été supprimées dans la version 3D du film qui sort ce mardi en Chine. Les censeurs ne s'étaient pas donnés cette peine en 1997.

En 1997, Titanic explose les box-office du monde entier, et la Chine n'est pas épargnée. Le pays n'est pas encore la deuxième économie du monde, et la nouvelle passe un peu inaperçue et pourtant, c'est bien une petite révolution qui se passe dans les salles obscures chinoises, dans lesquelles peu de films étrangers avaient rencontré le succès, et surtout pas de blockbusters américains. Le film engrangera 360 millions de yuans de recette - un record pour l'époque - et fera le tour des grands écrans chinois pendant 11 ans.

La légende attribue ce succès au coup de pouce du président Jiang Zemin qui accorde au classique de James Cameron une recommandation officielle, touché, dit-on, par la manière dont le film "dépeint les relations entre l'argent et l'amour, les riches et les pauvres, et la façon dont les différents groupes gèrent les crises".

Cachez moi ce sein...

C'est dire, donc, si la réédition sur grand écran du deuxième plus gros succès de l'histoire du cinéma est un évènement à Pékin. Le 10 avril à minuit, Titanic a relancé une attaque sur la Chine et sur le monde, dans une version 3D, auquel le réalisateur a apporté quelques subtiles modifications.

Mais pour de nombreux spectateurs chinois, cette sortie met surtout en relief la censure, toujours présente dans les salles obscures malgré la relative ouverture du pays au cinéma étranger.

Il y a 15 ans, les spectateurs avaient, comme le monde entier, vu Rose (Kate Winslet) se déshabiller devant Jack (Leonardo DiCaprio) pour qu'il la dessine - une scène mythique et sensuelle, qui gardait une pudeur toute américaine.

Dans la version 2012 en Chine, la scène a disparue, coupée par des censeurs de plus en plus actifs, rapporte Ministry of Tofu.


Titanic Nude Scene by viatela

"Elle était là il y a 15 ans, pourquoi la supprimer maintenant ?" lit-on sur les forums chinois. "Je n'ai pas attendu 15 ans pour voir un iceberg en 3D!". "La roue de l'histoire tourne, mais en Chine, elle tourne à l'envers", s'indigne un autre internaute.

Titanic avait beaucoup marqué l'esprit des spectateurs chinois lors de sa première sortie, mettant en scène une histoire d'amour de façon plus explicite que dans la plupart des productions locales de l'époque. Les scènes les plus romantiques, sensuelles ou émotionnelles sont devenues des clichés très appréciés des jeunes générations.

Censure anti-dispute

Déçus par ce zèle pudibond, les Weibonautes n'ont pas perdu de leur humour décapant. Une dépêche satyrique qui a circulé sur les réseaux sociaux donne la parole à l'Administration du Film chinoise.

en_chine_une_cyber-repression_sans_precedent_contre_les__rumeurs_.jpeg

Elle y explique sa décision de censure par "la particularité de la 3D" : "nous avons été préoccupé par le risque que les spectateurs touchent la tête du rang de devant en tendant les mains vers l'écran durant la scène de nu, ce qui pourrait créer des disputes."

Détournement d'une affiche de propagande maoïste, très vite bannie du web chinois
Weibo

Partager cet article

Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 23:00

Jean-Luc Nothias (Le Figaro)

Publié le 04/04/2012 
Vue d'artiste d'un groupe de <i>Yutyrannus huali </i>dans leur environnement du Crétacé.
Vue d'artiste d'un groupe de Yutyrannus huali dans leur environnement du Crétacé.Crédits photo : Dr Brian Choo


Vivant il y a plus de 100 millions d'années, l'étude de ses fossiles a montré qu'il mesurait quelque 9 mètres de long pour un poids de 1,4 tonne.

C'est une sorte de poussin géant, cousin du Tyrannosaure rex, qui vivait il y a entre 146 et 100 millions d'années. Mesurant 9 mètres de long pour un poids estimé à 1400 kilos, c'est le plus gros dinosaure à plume jamais exhumé. Et les fossiles des trois spécimens découverts sont dans un état de conservation remarquable, offrant ainsi un luxe de détails pour le plus grand bonheur des paléontologues. Il a été baptisé Yutyrannus huali, d'après le chinois mandarin «Yu», plumes, du latin «tyrannus», tyran et du mandarin «huali», beau. Voici donc le «tyran à belles plumes».

L'histoire commence quand un chasseur de fossiles présente ses dernières trouvailles aux responsable de deux musées chinois consacrés aux dinosaures. Ceux-ci les achètent et commencent leur étude. Les fossiles viennent d'une région chinoise, la province de Liaoning, au nord de Pékin, près de la Corée du nord, mondialement célèbre pour son abondance en fossiles de dinosaures et autres animaux.

Les trois spécimens ont des fémurs long de 61 à 85 centimètres, qui dépassent nettement en taille les fémurs de la grande majorité des autres tyrannosauroïdes de la même période. Par comparaison, les fémurs de T. rex connus vont de 25 à 134 cm.

Si le Yutyrannus ressemble fort, morphologiquement, aux autres tyrannosauroïdes, un crâne comparable et trois doigts à chaque patte, il en diffère surtout par les plumes en filaments qu'il portait, d'une longueur de 15 à 16 centimètres. «En fait, elles ressemblaient davantage au duvet d'un poussin moderne qu'aux plumes rigides des oiseaux adultes d'aujourd'hui», détaille le professeur Xing Xu, spécialiste des vertébrés à l'Institut de Paléontologie de Pékin, qui a dirigé l'étude publiée ce mercredi dans la revue britannique Nature.

Pour ces spécialistes, le fait d'avoir développé ce duvet de plumes pourrait être lié aux conditions climatiques qui pendant la période où vivait les Yutyrannus, était inhabituellement froides. Au Crétacé inférieur (146 à 100 millions d'années), la température devait être de 10°C contre 18°C environ en moyenne pendant le reste du Crétacé.

Et il est très probable que ce dinosaure, vu sa taille et son poids, ne pouvait pas voler. Pour Christian de Muizon, paléontologue au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, «cette étude confirme que de nombreuses espèces de dinosaures avaient des plumes. Peut-être pas sur tout le corps, mais même T. rex en avait peut-être un peu. Ce n'est pas pour cela qu'ils volaient, mais c'est sans doute de là que proviennent les oiseaux».

Partager cet article

Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:00

Claude Lely (Aujourd'hui la Chine).

Pékin a voté la condamnation du tir nord-coréen et de nouvelles sanctions au conseil de sécurité de l'ONU. Et pourtant, parmi l'arsenal militaire qui défile à Pyongyang, certains analystes voient du made in China

C'était le clou du défilé militaire qui a marqué les célébrations du 100eme anniversaire de Kim Il-sung à Pyongang : la parade des missiles longue-portée qui font la fierté du régime.

Les analystes internationaux ont regardé de près leurs écrans pour tenter d'y voirplus clair sur le très critiqué programme balistique nord-coréen. Leur attention s'est d'abord focalisée sur l'un de ces engins qui pourrait être la nouvelle génération de missile intercontinental du pays, théoriquement capable de transporter une arme nucléaire jusqu'en Alaska, à 6000 km.

Pile, des armes made in China

Mais c'est finalement le véhicule à 16 roues qui transportait le missile de vingt mètres de long qui a le plus étonné les experts. Ce "transporteur-érecteur-lanceur" (TEL) présente en effet de troublantes similarités avec les modèles conçus par laChina Aerospace Science and Industry Corporation, un fabricant d'engin militaire d'Etat qui fournit l'Armée Populaire de libération.

Pas de plan rapproché dans les images transmises par KCNA et pourtant Ted Parsons, de IHS Jane's Defense Weekly, note que les versions nord- coréennes et chinoises du véhicules partagent de nombreuses caractéristiques. "Le même design du pare-brise, la même configuration d'essui-glaces, les même portes, les même poignées, des zones grillés très similaires, les même éclairages du pare-choc avant, et le même design des marches de la cabine", explique-t-il. En clair, tout se qui est identifiable sur les images le conforte dans l'idée que les véhicules ont un même design... et probablement une même origine.

Pékin est une alliée affiché de Pyongyang dont elle a longtemps couvert les frasques sur la scène diplomatique, et pourtant, comme les autres pays du monde, la Chine n'a pas le droit de vendre de matériel militaire à son petit voisin rouge, sous le coup de lourdes sanctions internationales.

“Si elle est confirmée, la vente par la Chine de lanceurs mobiles à la Corée du Nord violerait la résolution 1874 du Conseil de Sécurité de l'ONU", explique James Hardy au Washington Times.

 

chosun_ilbo.jpg
Le TEL présenté à Pyongyang et le WS-51200 chinois
Chosun Ilbo

 

Face, le vote d'une condamnation à l'ONU

De quoi porter un coup à la crédibilité de Pékin qui tente depuis quelques années d'adopter un rôle de médiateur dans le dossier du programme nucléaire et balistique nord-coréen. Le gouvernement chinois s'est même décidé à hausser le ton, pour accorder sa voix à celle de l'ensemble de la communauté internationale.

Ce mardi, le conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolution condamnant le lancement échoué de la fusée Unha-3 par la Corée du Nord, vendredi. Ce qui veut dire que la Chine a donné son accord à un "réaménagement" des sanctions, qui devraint alourdir l'arsenal juridique déployé pour raisonner le régime de Kim Jong-un.

Le conseil de sécurité "exige" que Pyongyang s'abstienne de tout nouveau tir et se plie à ses obligations internationales. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a assuré "qu'il y aurait d'autres conséquences s'ils poursuivent leurs actions provocatrices". "Nous sommes tous d'accord - y compris la Chine", a-t-elle souligné. En apparence, en tout cas.

Partager cet article

Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 23:00

12/04/2012 | Philippe DOVA (Aujourd’hui la Chine).

50 spectacles, 20 expositions, 50 projections de films du 12 avril au 24 juin : unprogramme exceptionnel pour la vingtième édition du plus ancien et prestigieux festival culturel français en Asie, souvent imité mais jamais égalé…

« Créé en 1993 par l’un de mes prédécesseurs, Monsieur Laurent Aublin, le French May a su bâtir avec succès et consistance, des ponts entre Hong Kong et la France ainsi qu’entre le public et les artistes » déclarait Arnaud Barthélémy, Consul Général de France à Hong Kong et Macao le 28 mars dernier lors de la présentation duprogramme de l’édition 2012 du festival.

En vingt ans, d’un modeste événement culturel programmé en mai « imaginé par un visionnaire et enthousiaste homme de l’art » comme le constatait au cours de cetteprésentation le Président de l’Association Culturelle France Hong Kong, le Docteur Andrew S. Yuen, Le French May s’est imposé comme l’un des rendez-vous culturels majeurs de l’ancienne colonie britannique (s’étalant cette année de la mi - avril à la fin juin), au même titre que le Hong Kong Cultural Festival, réunissant de nombreux partenaires, parmi lesquels l’Alliance Française, le Leisure and Cultural Service Department (l’équivalent du ministère de la culture hongkongais) et pour la première fois, le très puissant Hong Kong Jockey Club Charities Trust.

 

Dr. Andrew Yuen (Chairman of Board of Directors) and Mr. Arnaud Barthélémy (Consul General of France in Hong Kong and Macau)
P.Dova

 

L’un des événements phares de cette vingtième édition sera sans conteste l’exposition du Musée National Picasso de Paris (d’une valeur estimée à 670 millions d’euros) qui réunira pour la première fois à Hong Kong à partir du 19 mai à l’Héritage Museum de Shatin, 48 toiles et 7 sculptures des différentes périodes de l’auteur de Guernica. Expositions, opéra, musique, danse, théâtre, cinéma, mode avec le « French Fashion May » mais aussi gastronomie avec le « French Gourmay » sont au programme du festival.

Nous avons cherché à faire une programmation populaire qui réunisse à Hong Kong quelques - unes des expositions qui ont fait l'actualité en France (Bernard Venet au Château de Versailles, Jean-Michel Othoniel à Beaubourg...) et des spectacles à succès aussi divers que Bartabas, Le Concert Spirituel, Gérard Lenorman, Hitch ou Jacques Weber...

C'est cet éclectisme que le public plébiscite, et qui illustre la diversité culturelle française » souligne Gilles Bonnevialle, Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle qui avec son équipe n’a pas ménagé son énergie pour proposer cette programmation exceptionnelle et réunir les fonds nécessaires à sa réalisation : un budget général de plus de 5 millions d’euros dont 4 millions de contributions provenant d’entreprises partenaires, mécènes et amis du French May.
Le coup d’envoi du French May sera donné le 12 avril au City Hall par le Hong Kong Sinfonietta qui accueillera la violoniste Lise Berthaud pour le Requiem de Fauré en concert d’ouverture.

Le programme détaillé du French May est disponible sur www.frenchmay.com, l’application est téléchargeable et les commentaires sont libres surwww.facebook.com/LeFrenchMay et Twitter (lefrenchmay).

Partager cet article

Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 12:41

13/04/2012 | Claude Lely (Aujourd'hui la Chine).

  Plus de trafic, ou presque, entrant et sortant de Chine jeudi midi. Problème matériel pour certains, mis à jour ou bug de la grande muraille du web, les théories abondent. Mais beaucoup y voient un test du "bouton off" dont se serait doté Pékin.

Trafic de China Unicom vers la société CloudFlare, à l'étranger ce jeudi (heure GMT)

Jeudi matin, un peu avant 11h, la Chine s'est subitement "isolée" du reste de l'Internet mondial.

La connexion aux sites hébergés à l'étranger a alors été quasi-impossible depuis l'intérieur du pays, et beaucoup de VPN, utilisés pour contourner la censure, subissaient eux-même des troubles. Dans l'autre sens le trafic a été tout aussi problématique. Difficile de se connecter aux portails chinois comme Sohu ou Sina, rapportent de nombreux témoignages Nord-américains, une situation inédite.

Quelques minutes avant 13h, le trafic revient tout aussi brusquement à la normale. C'est l'heure des questions pour les internautes chinois et les spécialistes du monde entier.

Séisme, Fusée, Bo Xilai

Et bien sûr les théories abondent, plus ou moins crédibles et en lien avec l'actualité. Certains attribuent le trouble au séisme de magnitude 8,7 qui a frappé l'Ouest de l'Indonésie la veille, ou à un séisme plus petit au large de Taïwan. L'un d'eux aurait pu endommager des câbles sous-marins - il y a en relativement peu qui mènent en Chine - comme cela a déjà été le cas par le passé.

D'autres émettent l'hypothèse d'une mise hors service des câbles traversant la Mer Jaune en prévision du tir de la fusée nord-coréenne.

Feuilleton Weibo oblige, des internautes chinois évoquent la possibilité d'une nouvelle offensive du gouvernement alors que de les dernières révélations de l'affaire Bo Xilai http://chine.aujourdhuilemonde.com/chine-bo-xilai-suspendu-du-poliburo-s... ont relancé la machine à rumeurs.

Dysfonctionnement douteux

Xu Chuanchao, cadre chez Sohu est le premier à attribuer l'incident à un problème d'infrastructure. "Un dysfonctionnement dans l'épine dorsale du réseau chinois", qui serait en réparation. Une explication qui a le mérite de ne pas faire de vague.

Mais rapidement, l'accident matériel est mis en doute. Le trafic intérieur n'a pas ou peu été affecté, les troubles ont été très localisés dans le temps, et les VPN les moins répandus ont tenu le choc, explique le blog spécialisé Tech In Asia.

De plus, ni China Telecom ni China Unicom, les deux principaux fournisseurs de bande passante du pays, ne reconnaissent de problèmes d'infrastructures. « Cela ne vient pas de chez nous », confient sous couvert d'anonymats des officiels des deux réseaux, qui sont les seuls à offrir des connections vers l'extérieur du pays.

La thèse de l'incident matériel est douteuse et les recherches du Wall Street Journal, la rende même improbable. CloudFlare, une compagnie qui fournit des services de sécurité et des solutions informatiques à des centaines de milliers de sites web dans le monde et qui revendique plus de trafic qu'Amazon, Twitter, Wikipedia, Apple et Bing cumulés, a vu son activité en Chine gravement perturbée jeudi.

Comme d'autres, elle a rapidement constaté que l'effondrement du flux vers et depuis le pays ne venait pas de ses services.

 

unicom_cloudfare.jpg
Trafic de China Unicom et China Telecom avec la société CloudFlare ce jeudi (heure GMT)
via WSJ

 

Les ingénieurs de la compagnie ont aussi observé que seul le protocole HTTP avait été perturbé entre 11h et 13h, à savoir la navigation sur les sites web. Skype, les échanges de mail ou le trafic DNS n'ont pour leur part pas été affectés.

Erreur, mise à jour ou... test du kill switch

Pas de panne matérielle, estime donc un cadre de CloudFare, mais un filtrage sans précédent du web. « Ces résultats suggèrent que quelqu'un a fait une erreur en filtrant quelque chose – et qu'il a à la place filtré l'Internet en entier ».

Une erreur, ou une mise à jour de la Grande Muraille du web chinois, le fameux Great FireWall qui permet à Pékin de censurer les sites étrangers considérés comme subversifs. « Pour des raisons connues, un nombre important d'URL étrangères sont bloquéesécrit le Data Center for China Internet sur son compte Weibo. Il est possible que le Great FireWall soit en cours de réajustement, ajoutant par erreur de nombreux sites internet à la liste des sites bloqués. »

Un avis partagé par David Wolf, un spécialiste de l'informatique basé à Pékin « Mon intuition, c'est qu'il s'agit bien d'une mise à jour du logiciel, explique au Guardian. Et qui semble convenir aux weibonautes chinois, toujours avides de sensationnalisme : « La Chine construit une toute nouvelle Grande Muraille du Web ! », lit-on sur un message qui a beaucoup circulé sur les microblogs.

 

Partager cet article

Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 23:00

26/03/2012 | ALC.

  Yishu 8, la Maison des Arts célébrant les relations entre la France et la Chine s'est installée dans dans l'ancienne université franco-chinoise de Pékin.

Yishu 8, la maison dédiée aux arts a inauguré le 23 Mars 2012 son installation officielle dans les locaux de l’ancienne université franco-chinoise située aux portes de la ville impériale et de la Cité Interdite.

Fondée en 2009 par Christine Cayol, écrivain et philosophe et Xue Yunda, directeur général de la Zone industrielle de création culturelle Cable 8, Yishu 8 est un espace de dialogue, entre tradition et création, entre artistes français et chinois pour qui l’art devient le moyen de se rencontrer et de mieux se comprendre.

Cet espace est dédié à la découverte et à la transmission sous forme de conférences, de séminaires, de concerts et d’expositions. Yishu 8 organise également des événements tels que des déjeuners, des dîners et des cocktails dans une ambiance chaleureuse et intime au milieu d’œuvres d’art.

Les artistes choisis et exposés sont des artistes chinois ayant un lien avec la culture européenne et des artistes européens, inspirés par l’Asie. Cet espace franco-chinois attire aussi de nombreuses personnalités issues des univers culturels, industriels et institutionnels chinois et internationaux.

« Le choix de faire revivre l’ancienne université franco-chinoise et de placer ses activités sous le signe de l’art permet de rappeler les échanges du passé en préfigurant ceux d’un futur prometteur.» explique Christine Cayol.

L’université franco-chinoise a en effet joué un rôle important dans le domaine de l’enseignement dès les années 1920. Elle a ainsi participé à la formation des élites chinoises telles que Zhou Enlai, Deng Xiaoping ou Chen Yi.

Les contributeurs ont organisé une conférence de presse puis fait découvrir les locaux de la nouvelle Maison des Arts dont les 1200 mètres carrés sont aménagés en espaces élégants et conviviaux à l'instar de sa bibliothèque et de son lieu dédié à l’œnologie.

 

Partager cet article

Repost0
t>