Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

 

2020 Ensemble 
Année du Rat de métal

Le Rat 

lucide et charmeur.

 

Son apparence calme

cache en fait une agressivité extrême.

Renfermé,

il garde pour lui ses pensées

et ses sentiments.

Esprit vif, intellectuel,

il est doué de beaucoup

de sens critique.

Très minutieux, il risque même de s’attarder

aux détails en oubliant l’essentiel. 

Il est souvent trop intéressé.

Il use de son charme et

sait au maximum profiter de ses amis :

il peut en arriver à les lasser

parce qu’il abuse et

qu’il n’est pas toujours extrêmement

aimable envers eux.

Il a beaucoup d’idées,

mais peu de courage pour les réaliser.

Toute sa vie il lui faut faire effort

pour travailler. S’il parvenait à corriger

sa paresse et à faire plus attention

aux autres,

arrivé à pleine maturité,

il pourrait connaître

la chance qui surgit

parfois très brusquement.

Malgré sa tendance à l’avarice,

il est dépensier pour lui-même

et ne sait pas se priver. 

En amour, il est capable

de se dévouer corps et âme

à l’objet aimé,

même sans être payé de retour.

Le Rat est bon conseiller,

bien que sa vie ne soit pas

toujours couronnée de succès ;

il porte chance à ses amis

qui ne peuvent que bénéficier

de sa présence et de ses avis.

 

Le Rat de Métal est un rat financier. 

Lucide et volontaire,

s’il sait mener sa barque,

il a toutes les chances de s’enrichir,

l’or coule comme de source.

Jaloux et possessif,

il sait cacher son jeu.

Il est à la fois avare et dépensier

(pour lui-même),

idéaliste et rusé en affaires,

moraliste et sensuel.

Il aime paraître,

et peut réussir brillamment

s’il sait utiliser les appuis

qui se manifesteront.

Le Rat s’entend très bien

avec le Dragon,

également avec le Singe,

bien qu’il risque de ne pas être payé de retour.

Il ne peut s’entendre

ni avec le Cheval qui le déteste,

ni avec le Lièvre.

Influences célestes :

shao yin (petit yin), agent Feu ministre 

Influences terrestres : L’agent Métal 

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 00:00

Le Tibet a dépensé 507 millions de yuans en 2011 pour créer une barrière de sécurité écologique

Publié le 2012-01-05  | French. News. Cn
 
La région autonome du Tibet a dépensé 3,2 milliards de yuans l'année dernière pour se transformer en "barrière de sécurité écologique" du pays, a annoncé  le gouvernement local.

Ces fonds ont été utilisés pour financer dix grands projets, notamment la conservation des pâturages et des zones humides, la prévention des incendies de forêt, la lutte contre les insectes nuisibles, la protection de la faune et de la flore et la surveillance de l'environnement, a indiqué Zhang Yongze, chef de la protection de l'environnement de la région.

Le Tibet, qui s'étend sur plus de 1,2 million de km², joue un rôle vital dans le maintien de l'équilibre écologique du plateau Qinghai-Tibet. Riche en glaciers, rivières, animaux et plantes, le plateau est généralement considéré comme un régulateur potentiel contre le changement climatique pour l'Asie et l'hémisphère boréal dans son ensemble.

Le Conseil des affaires d'Etat (le gouvernement central) a approuvé en 2009 le plan pour faire du Tibet une barrière de sécurité écologique.

Selon le plan national, 27 projets de conservation de la nature doivent être lancés de 2011 à 2015, avec un investissement total de 9,8 milliards de yuans.

L'année dernière, le Tibet a débloqué quelque 3,5 milliards de yuans pour le fonds de compensation écologique, dont 3,2 milliards de yuans ont été utilisés, a indiqué M. Zhang.

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 00:00

couv1098

 

Hebdo n° 1098 du 17 nov. 2011

 

Quand la Chine s’empoisonnera

 

• Dans un pays où la table est révérée, sept Chinois sur dix s’affirment préoccupés par la qualité des produits alimentaires. 
• Les scandales se multiplient : huile frelatée, fruits de mer aux métaux lourds, abus de produits chimiques… 
• Si la répression policière s’abat sur des réseaux organisés, la presse dénonce la corruption et une faillite morale.

 

Franck Renaud, responsable du service Asie - Pacifique de Courrier international, présente le dossier de la semaine en vidéo.

 

 


Partager cet article

Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 00:00

Un film pour le Nouvel An Chinois 2012 : "Le Nouvel An du Dragon d’eau"

Copyright © Chine Informations le 02-01-2012 

Un film pour le Nouvel An Chinois 2012 : "Le Nouvel An du Dragon d'eau"

Le Nouvel An lunaire 2012 fera l'objet d'un film documentaire de création atypique, « Le Nouvel An du Dragon d'eau », produit en autoproduction de La Seine TV & Oceans Television, en partenariat avec Chine Informations.

Ce film expérimental de onze minutes est le septième opus de la collection « Les Rues Parlent ». Le cinéaste Didier Mauro, qui sera dans la rue, en "observation participante", le 29 janvier, tourne seul, en vidéo Haute Définition, selon les méthodes de l'école du « cinéma direct » (cf. Jean Rouch). Il vient de terminer le film «Le Dieu Ganesh traverse Paris» (visible en streaming). Le film « Le Nouvel An du Dragon d'eau » sera monté début février, puis diffusé dès la mi février en streaming.

Le lien Internet pour le visionner sera communiqué par Chine Informations. Le film sera aussi disponible en DVD et pour organiser des projections, conférences ou débats. Pour plus d'informations, contacter Chine Informations ou oceans.televisions@yahoo.fr.

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:00

 

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 00:00

2012O

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 00:00

 

Copyright © Chine Informations - , le 05-12-2011 

par ERIC MEYER, notre partenaire du Vent de la Chine.

 


Dernière campagne dans Pékin : pour six mois, la ville traque les geôles clandestines où croupissent les pétitionnaires provinciaux ayant eu le malheur de se faire repérer. 

Ces cachots banlieusards sont l'investissement collectif, défensif des bureaux des provinces. Les pétitionnaires montent à Pékin, après avoir subi un grief (expropriation, abus de pouvoir) non réparé par la justice locale. Ils ont souvent des preuves susceptibles d'inquiéter les caciques locaux, et en cas d'échec de leur démarche, il leur reste la presse pékinoise, assez protégée des « bras longs » provinciaux.

Aussi, ce leadership local a imaginé 10 ans en arrière, de faire appel à des « entreprises de sécurité » pour neutraliser les plaignants, repérés (parfois à leur accent !) autour des gares, des tribunaux et autres étapes incontournables de leur longue marche pour la justice. Enlevés, incarcérés des jours ou mois, ils sont aussi maltraités, pour leur faire passer le goût de se défendre. Une ONG recensait en 2010, 2 600 victimes - chiffre qu'elle estime très en-deçà de la réalité.

Sur ces « prisons au noir », Pékin fait le nettoyage :
- à cause de l'illégalité du système ;
- souhaitant alléger la tension sociale en combattant publiquement la violence ; 
- mais elle veut aussi reprendre en main les 5 500 bureaux de représentation des villes, préfectures et provinces, dont l'action lobbyiste alimente inflation et corruption.

Cela dit, les pétitionnaires gardent leurs doutes : pour une taule fermée, 10 demeurent, cachées ou pistonnées.

 

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 00:00

 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 00:00

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 00:00

 

Partager cet article

Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 00:00

 

Nicolas Carré, président du jury du concours «Bordeaux contre Ningxia»
Nicolas Carré, président du jury du concours «Bordeaux contre Ningxia»
RFI

Par Agnieszka Kumor / Stéphane Lagarde

Des vins chinois plus appréciés que les bordeaux ! C’est le résultat surprenant d’une dégustation à l’aveugle qui a réuni dix experts chinois et français mercredi 14 décembre 2011 à Pékin. Quatre bouteilles sont arrivées dans le haut du classement. Tous des rouges, et tous venant de la même province du nord-ouest de la Chine. Le concours a en effet été baptisé « Bordeaux contre Ningxia », l’idée étant de promouvoir les meilleurs vins de cette région.

Avec notre correspondant à Pékin

« Des montagnes baignées par le fleuve jaune, bercées par les vents du désert », voilà déjà plusieurs années que les viticulteurs du Ningxia font la publicité de leurs cépages. 
Comme le lac Yangcheng pour les crabes, ou les collines du lac de l’ouest pour le thé vert, le versant est du mont Helan est devenue une référence pour les amateurs de vins chinois surtout à l’étranger. En septembre dernier, un vin rouge de la région du Ningxia avait déjà fait la Une. A Londres, un JiaBeiLan avait alors remporté l’un des prestigieux trophées des Decanter World Wine Awards.

Etiquettes anglophones

La plupart des bouteilles présentées au jury à Pékin étaient des Cabernet Sauvignon avec des noms de domaines à consonance anglophone. Sous la chaussette de dégustation du mieux classé, Grace Vineyard Chairman’s Reserve 2009, un assemblage de raisins du Ningxia et du Shanxi : « L’assemblage a été réalisé au domaine Grace Vineyard dans le Shanxi, mais les raisins viennent aussi du Ningxia », précise Nicolas Carré, sommelier et chef des juges français sur le concours. A la deuxième place est arrivée un Silver Heights The Summit 2009 (Ningxia), suivi par un JiaBeiLan Cabernet Dry Red 2009 (Ningxia), un Deep Blue Grace Vineyard 2009 (Ningxia) et à la cinquième place Lafite Barons de Rothschild Saga 2009 (Médoc).

Depuis 2003, la province du Ningxia a été classée zone protégée et a pu ainsi devenir la troisième grande région viticole de Chine avec le Shandong et le Heibei, au nord de Pékin. Peuplée par les Hui musulmans, la province est réputée pour ses belles journées ensoleillées et des sols qui parfois peuvent faire penser à ceux du Bordelais en France.

Taxes sur les vins étrangers

Ces progrès enregistrés par les vins du Ningxia ne veulent pas dire pour autant que les vins français ont été détrônés par les vins chinois. Les Kressmann Saint-Emilion 2008, Calvet Réserve de l’Estey Médoc 2009 et autre Médoc Mouton Cadet Réserve 2009 qui n’ont pas retenu l’attention des dégustateurs, ont ici quelques excuses. La compétition s’est tenue à prix égal, avec des tarifs oscillant autour de 200 à 350 yuans (24 et 43 euros) la bouteille, mais les cuvées françaises sont pénalisées par les taxes d’importation de 48% sur les vins étrangers, a indiqué à l’AFP Jim Boyce, l’un des organisateurs de la dégustation et fondateur du sitegrapewallofchina.com qui a pour objectif de promouvoir les vins chinois.

Un peu d’eau dans ce vinIl convient donc de comparer ce qui est comparable. « Les adversaires du concours ne jouaient pas dans la même catégorie », estime Christophe Macra, master of wine. Les vins chinois représentent le top de la production chinoise actuelle. Face à eux des adversaires positionnés en milieu de gamme, dont les prix en France vont de 7 à 17 euros. En outre, pour la plupart des prétendants français il s’agit de vins de négoce. Tandis que les cuvées chinoises sont le fruit d’une élaboration particulièrement soignée. La seule cuvée française primée, Saga de Lafite, se distingue quant à elle par une sélection rigoureuse de la part de son producteur, Domaines Barons de Rothschild. Il faut aussi prendre en considération des conditions de stockage. Le voyage est souvent préjudiciable pour le vin.

La longue marche

 

Christophe Macra, master of wine.
David Coulon

« L’excellence des cuvées primées vient en partie du fait que beaucoup de nouveaux maîtres de chais chinois ont fait leurs études à Bordeaux. C’est le cas d’Emma Gao à la tête de Silver Heights qui a reçu son diplôme national d'oenologue à l’université de Bordeaux, ou encore de Li De Mei, consultant de Jia Bei Lan », rappelle Christophe Macra. Les Français savent bien d’où souffle le vent du Nouveau Monde et ils investissent dans de régions porteuses. Tels Pernod Ricard dans le Domaine Helan Mountain, ou Moët & Chandon qui a mis en route un projet de partenariat avec le groupe agricole Ningxia Nongken pour produire des vins pétillants dans la région de Ningxia.

Sur les 130 millions de litres de vin produits en Chine en novembre, les crus du Helan Shan dans le Ningxia, comme ceux du Shandong et du Shanxi restent toutefois des exceptions. Malgré la publicité, une majorité des consommateurs chinois reste très attachée aux châteaux du Bordelais français, pour accompagner, avec modération bien sûr, un canard laqué ou un pâté de soja.

Partager cet article

Repost0
t>