Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : taichichuan côte basque
  • taichichuan côte basque
  • : Tai Ji Quan (postures, enchaînements, tui shou), Armes (épée, bâton, éventail) Qi Gong, Méditation, Yi Jing, Feng Shui Sensitif Relation Homme et paysage, stages; Invitation à visiter le site de l'association
  • Contact

Infos

f.jpg

 

 

 abstrait-ying-yang-11.gif

ooooooooooo 

 

Durant toute l'année

 

1 cours d'essai gratuit

 

Découverte, initiation

 

Tai Ji Quan

Tous les mardis à 12h

et jeudis à 10h

 

Qi Gong

Tous les jeudis à 18h30

 

 

 

 

ooooooooooo 

 

      Pour vos amis

et connaissances

Le Passeport Découverte

 

 Sans titre-1 copie 

 

Renseignements 06 85 80 47 50

 

ooooooooooo 

 

Horaires des cours

 

 Cours niveau 1 

 

(débutants et +)

Lundi 10h45

Etang du Turc, Ondres

 

ooooooooooo 

 

Lundi 18h30,

Mardi 12h, Jeudi 10h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

  

Vendredi 18h30

Urrugne

(Amicale laïque Adixkidea)

 

ooooooooooo 

 

Cours niveau 2 et 3

 

Mercredi 19h

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooooo 

 

Qi Gong

 

Mardi 10h30 (UTLA)

Jeudi 18h30

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

Méditation

 

1 Samedi par mois

salle des catalpas

Centre Sportif 

Haitz Péan

Anglet

 

ooooooooo

 

  Pour tout renseignement: 

 
Tel: 06 85 80 47 50   


ooooooooo 

 

oiseaux blog-1

 

 

ooooooooo

 

Recherche

Bonjour à tous,

Le collectif " a fleur de temps « travaille sur un nouveau projet

Texte libre

2022 Ensemble 
Année du Tigre d'eau

Le Tigre

Courageux et indépendant.

 

Né pour commander,

il déteste obéir.

Donnant une impression de

largeur de vue et de tolérance,

il est en fait très personnel

et même souvent dur.

Il a un assez mauvais caractère.

Son courage est souvent

de l’inconscience car il a un

très grand goût du risque.

Il a le souci de sa réputation

et apprécie que l’on dise

du bien de lui.

Aimant à se mettre en avant,

il risque, s’il n’y prend garde,

de se faire des ennemis.

Il lui plaît d’agir en grand seigneur

sans trop faire attention au détail,

et là aussi,

il encourt les critiques.

Mais s’il sait tenir parole,

il peut retrouver le respect qu’il mérite.

Son caractère est généreux

et il est capable pour les autres

de tous les sacrifices,

mais il est rarement payé de retour.

 

ooooooooooooooooooooo

 

Yi Jing


Le Yi Jing


(Le classique des mutations) est une aide précieuse lorsque vous désirez faire le point sur une situation, recevoir un avis ou un point de vue différent, faire un choix, connaître le moment approprié pour une action, savoir quelle attitude adopter.

Fondé sur la constatation que le changement est la seule chose certaine, et que toute situation évolue en fonction de son  rythme propre, en captant le moment où vous vous situez. Le Yi Jing répondra à toutes vos questions en vous donnant la meilleure stratégie à adopter

 

Tél: 06 85 80 47 50

oooooooooooooooooooo

 

 

Qi GONG

et

Paysage 

 

Feng Shui Sensitif

 

Vallée  de l'Arberoue

(prés d'Hasparren)

et

Grottes d'Isturitz

 Tél: 06 85 80 47 50

 

ooooooooooooooooooooo 


Dragons

 

 

Passage 2016

Dragon d'Argent

Dragon de feu

Fred et Isabelle

Dragon d'eau

ooooooooooooooooooooo  




 

 

 

14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 07:27
Atelier de Yi Jing Samedi 18 Janvier 2014

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 00:00

Extrait de "Manuel des superstitions chinoises, ou Petit indicateur des superstitions les plus communes en Chine." Par le P. Henri DORÉ, S. J. (1859-1931).

Les présages fastes ou néfastes

Les Chinois évitent avec le plus grand soin de faire savoir que la fiancée est née l'année du tigre (chou-­hou). Personne ne voudrait introduire une tigresse dans sa famille. Si par malheur une fille est née l'année du tigre, on avance généralement d'un an, ou l'on retarde d'autant, la date de sa naissance, puis on écrit sur le billet pa-tse t‑ié les caractères de l'année précédente ou de l'année suivante, suivant les cas.

Corollaire : il est bon de se défier de l'âge avoué des fiancés, la date pouvant être avancée ou retardée d'un an, pour les besoins de la cause.

Nan ta se, pou kouo se. Si le fiancé est plus âgé (que sa fiancée) de quatre ans, il mourra avant quatre ans.

Nan ta san, t'i‑k'i tao lai, lien lien tchan. Si le fiancé est plus âgé de trois ans, il fera table rase de toutes les propriétés (il les coupera au couteau par la racine). (Proverbe de Chang‑hai).

Nan ta san, pi chang wan. Si le fiancé est plus âgé de trois ans, il deviendra riche à myriades. (Proverbe opposé au Kiang‑pé) Niu ta san, ou‑tsi t'an. Si la fiancée est plus âgée (que son fiancé) de trois ans, la maison croulera (le faîte du toit croulera).

Niu ta san, pi t'ao fan. Si la fiancée est plus âgée de trois ans, le ménage devra mendier.

Niu chou yang, p'ai-kia‑tsing. Si la fiancée est née l'année de la chèvre, la ruine de la maison est assurée. (L'herbe rongée par la dent d'une chèvre repousse difficilement.) (Proverbe de Chang-­hai.)

Procédure à suivre pour les fiançailles

Voici, en quelques lignes, la marche suivie dans ces négociations.

Un entremetteur, mei-jen, est chargé de faire les premières avances : c'est le chouo‑ts'in.

De part et d'autre on se fait connaître l'état civil des deux familles. Quelquefois le fiancé écrit cette déclaration sur une feuille de papier rouge appelée : men‑hou t'ié. S'il y a chance d'arriver à une entente, il y a échange des pa‑tse t'ié, ou billets des 8 caractères. Deux expriment l'année, deux le mois, deux le jour, deux l'heure de la naissance. C'est le billet d'identité. Un diseur de bonne aventure confronte ces deux pièces, et d'après les règles de son art, conclut à la chance ou à la malchance d'une pareille union ; c'est ce qu'on appelle : ho‑hoen, faire cadrer le mariage. Et il donne ses raisons écrites sur une feuille de papier rouge, nom­mée ming‑tan ; les païens en tiennent grand compte.

Si le diseur de bonne aventure conclut à la possibilité de l'union, on envoie les premiers présents. Ces cadeaux sont considérés de part et d'autre comme un simple essai, et trois jours sont donnés pour examiner et constater les effets fastes ou néfastes de cette première avance. Si, durant ces trois jours, il survient quelque événement fâcheux, ou de mauvais augure, on renonce à l'union projetée. « Tout est rompu, mon gendre ! » Par exemple, si un chat sauvage mange une poule dans la ferme, si un animal tombe malade ; à fortiori, si quelqu'un de la famille est indisposé, souffrant, on doit renoncer au mariage futur. « Pou‑li, c'est néfaste ». Tout raisonnement est inutile !

Si, au contraire, rien de néfaste n'a été constaté, on envoie sérieusement les présents de fiançailles, fang‑ting, ou ting‑li, ou encore kouo‑li, selon les pays. Le vrai contrat de fiançailles définitives, nommé : tch'oan‑keng‑t'ié, est joint aux arrhes versées à la famille de la fille.

Cette formalité s'appelle vulgairement hia‑chou.

L'indication officielle du jour fixé pour le mariage est consignée sur un billet spécial nommé : t'ong‑chou ; t'ong-s'in ; je‑t'ié. Enfin, immédiatement avant le mariage, le fiancé envoie le trousseau destiné à son épouse, et appelé kia‑tchoang. Indiquons brièvement quelques coutumes supersti­tieuses ou frisant la superstition.

L'intervention du diseur de bonne aventure pour confronter les deux pa‑tse‑t'ié et en tirer des prévisions fastes ou néfastes pour le futur mariage.

La coutume de suspendre l'exécution du contrat pendant trois jours, après l'offrande des premiers présents, et de conclure à l'infortune d'un mariage, par la plus futile découverte qui aurait couleur de malchance, et n'ayant aucune liaison avec l'union projetée.

Les présents

Quand la décision du diseur de bonne aventure et l'expérience des trois jours ont prouvé que le mariage rendrait les conjoints heureux, la famille du fiancé envoie les présents à la famille de la fiancée. Parmi ces présents figure un couple de canards. Les canards sont le symbole de la fidélité conjugale. On accepte le canard mâle et on renvoie la cane. C'est une condition essentielle pour obtenir une descendance ; sans cela pas de postérité !

Dans plusieurs régions, on joint aux présents deux aiguilles enfilées d'un fil de soie rouge et piquées sur une carte. C'est le symbole de deux âmes prédestinées à vivre ensemble. La couleur rouge est un gage de richesse, c'est la couleur du yang, principe mâle, et le symbole d'une nombreuse descendance.

Parmi les présents figurent de préférence les fruits à nombreux pépins, comme : la grenade, des baies de nénufar, dont les multiples grains présagent beaucoup d'enfants : tse, grains et tse, enfants, jeu de mots très goûté.

On y voit aussi des jujubes tsao‑tse, jeu de mots avec : « Tsao‑tse, Ayez vite des enfants » ; des poires li-tse, jeu de mots avec : « Li-tse, Créez une descendance », etc.

Une oie sauvage est le présent rituel. La régularité de ses migrations est un emblème de fidélité conjugale.

Le flambage des habits de noces

Quelques jours avant le mariage, les habits de noces sont placés sur un crible et on les passe rapidement au‑dessus de la flamme, pour les purifier de toute maligne influence. Les païens appellent cela : pi-sié, chasser les perverses influences, exorciser.

Après la cérémonie purificatrice, on doit éviter qu'une main de femme ne vienne à toucher ces vêtements, surtout si cette femme est enceinte ou porte le deuil : deux circonstances très néfastes. La femme est in, principe féminin ; en touchant ces habits, elle y ferait rentrer le principe inférieur, chassé par le feu, qui est comme la quintessence du principe masculin yang. Les futurs époux n'auraient pas d'enfants, ou du moins pas d'enfants mâles.

La supplique

Avant le mariage, une supplique est adressée aux divinités tutélaires, pour leur demander protection. On les informe respectueusement du jour où le mariage sera contracté.

Houo Ho eul‑sien, les deux esprits de la concorde et de l'harmonie, sont tout spécialement invoqués.

Le choix du jour pour le mariage

Dans la plupart des cas, le jour favorable pour le mariage est déterminé par le diseur de bonne aventure, ou par un autre devin. Mais le peuple païen se base aussi sur certaines apparences extérieures interprétées d'une manière faste ou néfaste. Il en est ainsi de la suivante.

Ta-kien, siao‑kien, croissant et décours.

Un principe général préside au choix des jours : Le mariage doit toujours se faire au temps du croissant, jamais au temps du décours. Donc du 1er au 15e de la lune, pendant le temps où elle croît en grandeur et en éclat : c'est un présage de fortune et de bonheur, le pronostic d'une prospérité toujours croissante. Au contraire, le temps qui s'écoule du 15e au 30e est une période de décadence ; les échan­crures du disque lunaire, son éclat toujours faiblissant, font présager des revers de fortune.

Quand la fiancée meurt avant le mariage,

le fiancé se rend dans la demeure de la jeune défunte, et demande à ses parents la paire de souliers dont elle se servait les derniers jours de sa vie. Il les emporte et brûle de l'encens devant ces chaussures, parce que l'âme de sa fiancée, après la séparation d'avec le corps, a dû se cacher dans ces souliers. Il considère l'âme de la morte comme son épouse.

Pao p'ai tso ts'in, embrasser la tablette du fiancé défunt et se marier à son âme.

Si le fiancé vient à mourir avant la célébration des noces, et si sa future épouse veut garder la virginité, alors on fait cette cérémonie. La jeune fiancée prend la tablette, siège de l'âme de son futur mari, et se lie par une promesse de fidélité perpétuelle à l'âme du défunt. Quelquefois, mais bien rarement, il arrive que la famille de la fiancée, si elle est très influente, demande et obtient que le fiancé survivant se marie à l'âme de sa fiancée défunte, en accomplissant le même rite.

Source: chine-informations

Fiançailles dans la Chine Traditionnelle Fiançailles dans la Chine Traditionnelle du point de vue des supertitions

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 14:19

© Chine Nouvelle (Xinhua) - Xing Yaofeng, le 11/01/2014

Un incendie a éclaté le 11 janvier 2014 dans le village ancien de Dukezong, où la plupart des constructions sont en bois. Le nombre de victimes reste inconnu pour le moment.

Plus de 240 habitations ont été ravagées par l'incendie qui a éclaté samedi à 1h27 dans un village ancien à Shangri-la, un site touristique de la province du Yunnan (sud-ouest). L'incendie a été maîtrisé à 10h30 dans le village ancien de Dukezong, où la plupart des constructions sont en bois, rendant la tâche difficile aux sapeurs-pompiers, a indiqué un porte-parole du gouvernement local. Les enquêteurs ont d'ores et déjà écarté l'hypothèse de l'incendie volontaire. Plus de 2.600 personnes ont été évacuées des trois quartiers voisins du village. Le nombre de victimes reste inconnu pour le moment. Outre les habitations, les magasins et les installations d'infrastructures, le feu a également endommagé certains vestiges culturels, des thangkas tibétains précieux et d'autres objets d'art tibétains. Les pertes économiques sont actuellement en train d'être calculées. Les départements météorologiques locaux ont indiqué que de la neige était attendue de samedi soir à dimanche et ont conseillé aux personnes évacuées de rester au chaud. Dukezong, signifiant "village de la Lune" en tibétain, a été construit il y a 1.300 ans et est devenu un important repère sur la Route de la Soie. C'est actuellement l'un des sites touristiques les plus renommés à Shangri-la, connu pour ses anciennes habitations tibétaines bien préservées. Lire plus sur : http://www.chine-informations.com/actualite/incendie-dans-un-village-ancien-a-shangri-la-endommage-habitations_62026.html

 

 l'incendie qui a ravagé le village ancien à Shangri-la.

l'incendie qui a ravagé le village ancien à Shangri-la.

Le village ancien de Dukezong après l' incendie

Le village ancien de Dukezong après l' incendie

Des pompiers combattent les flammes dans le village ancien

Des pompiers combattent les flammes dans le village ancien

Des secouristes transportent un meuble dans le village.

Des secouristes transportent un meuble dans le village.

Photo : Xinh. Photo prise le 1er février 2012 du village ancien de Dukezong, à Shangri-la,

Photo : Xinh. Photo prise le 1er février 2012 du village ancien de Dukezong, à Shangri-la,

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 11:12
Atelier d'Epée Samedi 11 Janvier 2014

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 11:08
Chine: destruction de six tonnes d'ivoire par les autorités

La Chine a procédé lundi à la destruction très médiatisée de quelque six tonnes d'ivoire, les autorités cherchant à redorer l'image du pays, ternie par sa place centrale dans le trafic des défenses d'éléphants africains.

Entourés de grandes piles d'ivoire dont certains objets sculptés, des agents ont inséré les défenses dans d'imposants concasseurs qui les réduisaient en poudre, selon des images diffusées en direct par la télévision d'Etat CCTV.

Des officiels des administrations des douanes et des domaines forestiers ont supervisé la destruction de ces stocks, saisis sur une période de plusieurs années et dont le poids total, selon CCTV, avoisinait 6,1 tonnes.

Organisée à Dongguan dans le sud, cette opération soigneusement orchestrée constitue "le dernier effort en date de la Chine pour décourager le trafic de l'ivoire, protéger la nature et renforcer la prise de conscience du public", a commenté l'agence officielle Chine nouvelle.

Une demande croissante d'ivoire à travers l'Asie encourage les massacres d'éléphants d'Afrique par les braconniers, alors que les autorités peinent à enrayer les réseaux internationaux de trafic d'ivoire.

D. N. avec AFP Le 06/01/2014

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 12:00

Reprise des cours lundi 6 Janvier 2014.

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 11:58
Bonne Année

Très Bonne Année à tous.

Maité

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 00:00

Au travail, il n’y a pas de temps à perdre !

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 15:14

BONNE ANNÉE !
En chinois, cela donne :
新年好! (pinyin : xīn nián hǎo! / transcription libre : si nienne rha)
OU
新年快乐!(pinyin : xīn nián kuài lè! / transcription libre : si nienne ko
uaïe le)

Pour commencer l'année en chinois

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 00:00

Partager cet article

Repost0
t>